Vous cherchez une alternative à Uber mais vous ne voulez pas forcément passer par une plateforme trop semblable à la société américaine ? Voici quelques alternatives qui se démarquent.

Il n’y a pas qu’Uber dans la vie ! Si vous êtes piéton et que vous cherchez à vous déplacer sans prendre les transports en commun, il existe plusieurs services qui proposent de vous mettre en relation avec des conducteurs, professionnels ou non.

Les plateformes listées ici fournissent un service assez similaire à Uber mais elles se distinguent toutefois au niveau de leur fonctionnement ou de leurs principes.

CoTaxiGo

Vous avez peut-être déjà vécu cette situation : à la descente de l’avion ou en quittant la gare, de longues files d’attente apparaissent là où stationnent les taxis et il vous faut alors prendre votre mal en patience avant de pouvoir être pris en charge. Si les véhicules sont parfois utilisés efficacement, avec toute une famille grimpant à bord, il arrive aussi que des autos ne chargent qu’un seul passager.

C’est ce phénomène que CotaxiGO entend régler. L’idée ? Partager un taxi ou un VTC, ce qui a l’avantage de réduire le coût du transport (les frais de la course sont partagés entre les participants), de respecter l’environnement (mieux monter à trois dans une voiture plutôt que de se dispatcher dans trois véhicules différents) et aussi, pourquoi pas, de rendre le trajet du retour plus sympathique.

Afin de rapprocher efficacement les utilisateurs de CotaxiGO, l’application demande de renseigner certaines informations (géolocalisation, départ, destination, horaire, choix du mode de transport…) relatives à votre trajet mais aussi si vous êtes en solo ou en groupe, si vous avez des bagages, qui descend où et si vous acceptez les détours et, le cas échéant, de combien de kilomètres.

L’application est disponible sur Android, iOS et Windows Phone.

cotaxigo
CotaxiGO.

OuiHop’

Et si vous faisiez appel à du covoiturage plutôt qu’à un service de VTC professionnel ? C’est ce que propose la société OuiHop’ avec une application mobile participative consistant à mettre en relation des piétons et des automobilistes, afin d’effectuer des trajets relativement courts, en général entre un et vingt-cinq kilomètres. L’idée ? Faire un peu comme de l’auto-stop, mais sans avoir besoin de lever le pouce.

OuiHop’ permet à un automobiliste de planifier un trajet puis de visualiser au cours du voyage les piétons membres du service situés à proximité du parcours qui vont dans la même direction que lui. Ensuite, libre à l’automobiliste d’en prendre le nombre qu’il veut ou pas du tout — mais on suppose que le conducteur, s’il utilise OuiHop’, est disposé à faire de la place dans la voiture.

Aucun échange d’argent n’intervient entre le conducteur et le passager. L’appli se présente comme un service d’entraide et comme une façon d’avoir une démarche écologique. Le conducteur qui prend quelqu’un sur son passage le fait sans contrepartie financière, par solidarité ou pour avoir une compagnie. Par contre, OuiHop’ demande un paiement de 2 euros par mois pour une utilisation illimitée.

L’application est disponible sur Android, iOS et Windows Phone.

ouihop
OuiHop’.

Rox

Et si, pendant une course vous emmenant d’un point A à un point B vous pouviez aider en même temps une association ? C’est le concept que propose Rox, un service qui est encore en phase de rodage. Le fonctionnement est similaire à n’importe quel service de VTC, à ceci près que l’association de votre choix reçoit, après chacun de vos trajets, un pourcentage du prix qui a été versé.

Quatre associations sont pour l’instant proposées : la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés, la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles, les Restos du cœur et Handicap International. D’autres organisations devraient toutefois être incluses dans le service, selon les indications laissées par Rox sur Twitter (WWF, Greenpeace, Oxfam, Sea Shepherd…).

Selon Rox, aucune commission n’est prélevée sur les trajets ce qui, d’après le service, va lui permettre de proposer les meilleurs prix. Il reste désormais à voir si ce modèle économique sera pérenne. pour le moment, aucune application n’est proposée. Contactée, la société nous indique que le service sera proposé à partir de janvier 2018, d’abord sur iOS puis sur Android.

Rox.

Partager sur les réseaux sociaux