L'association Resonante veut compléter App-Elles, son application destinée aux femmes victimes de violences, avec un bracelet connecté. L'objet doit permettre de déclencher une alerte accompagnée d'un enregistrement audio.

« Alerter, en parler et agir » : ce sont les trois fondements sur lesquels a été lancée, en octobre 2015, l’application mobile App-Elles. Disponible sur Android, le service a été lancé par l’association Resonantes, qui se présente comme « un espace de création et de diffusion d’outils de sensibilisation » destiné à lutter contre les violences faites aux femmes.

Fondé par l’artiste Diariata N’Diaye, l’organisation s’est dotée de moyens d’actions pour venir en aide aux femmes victimes de violences. Au 1er octobre 2017, App-Elles a été téléchargée plus de 2 500 fois ; en moyenne, l’application est utilisée 450 fois par mois.

Un système d’alerte

Les utilisatrices et utilisateurs de l’app peuvent en effet s’en servir pour contacter — en tant que victime ou témoin –, des proches, les secours ou des associations. Grâce à un système d’alerte, App-Elles permet d’envoyer un message contenant les coordonnées GPS de l’émettrice et une photo capturée automatiquement, à trois contacts — une fonctionnalité qu’on va retrouver nativement sur les smartphone Samsung récents, par exemple. Resonantes précise que les données envoyées sont confidentielles, et stockées pendant sept jours avant d’être supprimées.

Afin de compléter son application, l’association a entamé en octobre 2017 un nouveau projet : la conception d’un bracelet connecté, fonctionnant lui aussi comme un dispositif d’alerte. Outre le suivi GPS en temps réel, l’outil dispose également d’une fonction « écoute d’ambiance. »

« Une fois l’alerte déclenchée, l’application transmet en temps réel les informations permettant aux contacts d’urgence de comprendre la situation dans laquelle se trouve la victime. L’enregistrement audio pourra être lu depuis le début de l’alerte, ou à n’importe quel moment, jusqu’au Live qui permet d’écouter en direct l’environnement sonore de la scène. […] Les enregistrements audio pourront être téléchargés et utilisés en cas de suite judiciaire », précise l’association dans un communiqué.

Les informations sont transmises en temps réel

Ce bracelet connecté fait désormais l’objet d’une campagne de financement participatif sur HelloAsso, pour une durée de 90 jours (soit jusqu’au 27 janvier 2018). Avec ce crowdfunfing, l’association Resonantes espère collecter 37 500 €, afin de lancer la production de 10 000 bracelets. Une contribution de 15 € permettra d’envoyer un bracelet à des associations œuvrant contre les violences faites aux femmes.

App-Elles

Une V3 en janvier 2018

En janvier 2018, l’association prévoit enfin de lancer la troisième version d’App-Elles, contenant de nouvelles fonctions d’alertes. Cette refonte de l’application devrait être dévoilée à l’occasion du CES de Las Vegas, organisé du 9 au 12 janvier.

Le bracelet sera compatible avec cette nouvelle version d’App-Elles. Par ailleurs, Resonante travaille actuellement au portage de son application sous iOS.

Dans un esprit similaire, une autre application a vu le jour pour lutter contre les agressions sexistes, notamment dans l’espace public : sur HandsAway, les victimes peuvent recevoir de l’aide ou du soutien grâce à la géolocalisation.

Partager sur les réseaux sociaux