Le co-fondateur d'Apple ne fait pas partie des adorateurs transis de Tesla, et il l'a fait savoir à l'occasion d'une conférence. Steve Wozniak estime que l'engouement autour de l'autopilote des véhicules est exagéré, et que l'entreprise d'Elon Musk dupe ses clients.

Les fans inconditionnels d’Elon Musk ne vont probablement pas apprécier la pique lancée par Steve Wozniak au PDG de Tesla. La personnalité de l’entrepreneur aux multiples casquettes fascine probablement autant qu’elle divise l’opinion : son obsession pour le futur de l’humanité et ses ambitions démesurées en font en tout cas une personnalité sans égal dans le monde la tech.

« Si [Tesla] dit que quelque chose va arriver, ne comptez pas trop dessus »

Le co-fondateur d’Apple semble, lui, être de ceux qui ne se laissent pas facilement séduire par le golden boy de la Silicon Valley, et tout particulièrement son entreprise Tesla. Lors d’une conférence organisée le 22 octobre 2017 à Las Vegas, Steve Wozniak a estimé qu’il y avait « bien trop de hype » autour du constructeur de véhicules électriques. « Et si [Tesla] dit que quelque chose va arriver, ne comptez pas trop dessus », a-t-il renchéri.

L’informaticien a également estimé que le constructeur se livrait à une promotion exagérée de ses modèles autonomes. Selon Steve Wozniak, les gens pourraient être incités à accorder à la fonctionnalité de pilote automatique une confiance qu’il juge excessive.

L’Autopilote sous le feu de ses critiques

« Tesla met dans l’esprit des gens qu’ils ont des voitures qui vont totalement conduire pour eux, et c’est tellement loin de la vérité, ils nous ont dupés », a poursuivi Steve Wozniak, sans mâcher ses mots.

Steve Wozniak n’est pas le premier à mettre en doute les promesses de Tesla concernant son Autopilot. Fin 2016, un rapport officiel allemand jugeait la technologie dangereuse. Quelques mois plus tôt, c’est aux États-Unis qu’une association de consommateurs réclamait la désactivation du pilotage automatique.

« Parfois, les Tesla sont dangereuses à cause de ce qu’ils appellent l’autopilote, a fait observer Steve Wozniak. Vous vous dîtes, oh c’est facile, je peux l’activer et ne pas regarder pendant quelques secondes, et c’est à cette seconde que votre voiture déborde sur la ligne. »

« Les Tesla sont dangereuses »

Le fait que le co-fondateur d’Apple possède lui-même une Tesla ne semble pas le convaincre davantage — bien au contraire. « Est-ce que Tesla arrivera un jour à être capable de détecter des choses comme des feux rouges ou des panneaux stop ? », s’est-il interrogé à l’occasion de cette conférence.

Reconnaissant que le constructeur automobile a le mérite d’avoir entamé la transition des véhicules polluants aux véhicules électriques, Steve Wozniak a tout de même asséné le coup de grâce de sa critique à l’encontre de Tesla en ajoutant : « À plusieurs égards, Tesla est derrière des entreprises comme Volvo ou Audi. » Soit.

Partager sur les réseaux sociaux