Le géant du e-commerce a fait breveter un système pour charger les véhicules électriques en mouvement. Amazon semble parier sur la technologie des drones pour fournir, dans un futur proche, de l'énergie à un véhicule sans qu'il n'ait à s'arrêter.

La pratique semble presque systématique chez Amazon : dès que le leader du secteur de l’e-commerce a une idée derrière la tête, il s’empresse de faire breveter sa technologie ou son nouveau produit révolutionnaire. Qu’il s’agisse d’une méthode pour vous empêcher de consulter le site d’une enseigne concurrente ou de l’installation d’une ruche géante pour stocker ses drones de livraisons, l’entreprise préfère s’assurer l’exclusivité de ses inventions.

Le dernier brevet obtenu par Amazon concerne cette fois-ci le chargement des véhicules électriques. En effet, l’entreprise s’est penchée sur l’épineuse question de savoir comment recharger ce type de véhicule alors qu’il est en train de rouler.

Bien que l’installation de bornes électriques fixes soit en expansion, les industriels auraient tout intérêt à concevoir une méthode pour éviter aux conducteurs de s’arrêter à chaque fois que la batterie du véhicule est vidée de son énergie.

Borne électrique volante

Si l’on en juge par le brevet fraîchement acquis par Amazon, la réponse à cette problématique pourrait résider dans les drones. L’entreprise semble en effet parier sur un rechargement des véhicules en mouvement à l’aide d’un aéronef : telle une borne électrique volante, le drone pourrait venir charger le véhicule pendant son déplacement, puis repartir dans les airs une fois sa mission accomplie.

Le brevet rédigé par l’entreprise laisse supposer que le service serait entièrement autonome. Les drones concernés seraient capables de localiser, de voyager et de recharger un véhicule sans qu’aucun humain n’ait à intervenir dans le processus — hormis le fait de passer commande du drone depuis votre véhicule, bien sûr.

D’ailleurs, Amazon ne semble pas considérer que le procédé permettra uniquement d’alimenter des véhicules électriques. Le brevet laisse entendre que le drone pourrait également transporter de l’essence ou du diesel.

Le drone pourrait aussi transporter de l’essence

Même si la technologie brevetée par l’entreprise peut sembler encore futuriste, elle témoigne en tout cas de l’intérêt croissant d’Amazon pour les drones : la société songe également à faire décoller ses drones depuis des trains.

Partager sur les réseaux sociaux