Et voilà, sans bruit ni fureur, Unity est mort ce matin dans la version développeur d'Ubuntu 17.10. La prochaine version du système d'exploitation, actuellement développée, a sacrifié l'ancienne interface de Canonical pour Gnome.

Lors du développement d’une nouvelle itération d’une distribution communautaire, a fortiori GNU/Linux, les changements les plus visuels sont réalisés avant ce que l’on appelle le feature freeze, qui grâce à une poétique analogie météorologique rappelle que toutes les nouveautés méritent d’être testées longuement, après le gel.

Vanilla Gnome

Pour la prochaine version d’Ubuntu, prévue en octobre prochain, les grands froids sont encore à venir puisque nous sommes à l’étape pre-alpha. Aujourd’hui a donc été finalement et irrévocablement installé le bureau Gnome sur Ubuntu, en lieu et place du défunt Unity. Son intégration fait suite aux décisions de Canonical, la firme derrière l’OS, de ne plus développer son bureau maison pour progressivement s’aligner à la communauté Gnome.

Dans les daily builds du jour, nous retrouvons cette transition : Unity n’est plus installé par défaut, et le Gnome Shell prend place en tant qu’interface officielle. Ajoutons que les changements très visuels sont complétés par la fusion de nombreux doublons entre Gnome et Unity : Ubuntu se débarrasse de tous ses forks développés à partir de Gnome pour ne garder que la version originale. L’explorateur de fichiers par exemple, le fameux Nautilus, avait quelques versions de retard lors de la sortie de 17.04 : ce n’est plus le cas. L’expérience pure Gnome promise par Mark Shuttleworth prend donc forme.

Le thème Ambiance, remanié pour Gnome. (OMG ! Ubuntu)

Enfin, on peut découvrir dans cette pré-alpha la version légèrement remaniée du thème Ambiance, ainsi qu’une web app Amazon pour le Gnome Shell, une tradition toute Canonical. Rappelons que l’équipe d’Ubuntu s’interroge toujours sur vos extensions préférées pour personnaliser l’expérience du bureau de la communauté Gnome.

Partager sur les réseaux sociaux