Et si l'open source représentait la solution idéale pour développer l'apprentissage de la programmation informatique chez les enfants ? C'est l'idée qu'a défendu Marc Scott, responsable des ressources éducatives de la fondation Raspberry Pi, à l'occasion de la GitHub Satellite.

« Qui parmi vous a commencé à coder grâce à un professeur ? Levez vos mains s’il vous plaît. » Dans la grande salle de conférence de Printworks, située dans l’est londonien, rares sont les spectateurs dont la main ne se lève pas en direction du haut plafond pour répondre par l’affirmative à la question de Marc Scott, seul sur scène face au public.

Nous sommes le 22 mai 2017, aux alentours de 17 heures. Les conférences de la GitHub Satellite touchent à leur fin avec une ultime keynote, consacrée au potentiel éducatif de la plateforme GitHub et de l’open source en général. « Ce n’est pas que pour coder ! » («  It’s not just for code ! ») : l’exclamation se détache en lettres blanches sur l’écran qui surplombe la scène et accompagne le discours du speaker.

Les kids aiment coder

Marc Scott est responsable des ressources éducatives de Raspberry Pi. La fondation, basée au Royaume-Uni, a notamment développé le nano-ordinateur du même nom, avec l’objectif d’encourager l’apprentissage du code informatique partout dans le monde. En 2015, Raspberry Pi a également créé un ordinateur spécialement conçu pour les enfants, baptisé Zero — dont le coût n’excède pas 5 dollars.

Marc Scott, responsable des ressources éducatives de la Raspberry Pi Foundation, pendant la GitHub Satellite. / Numerama

Face au public, l’ingénieur et ancien professeur dresse un constat, Gif à l’appui : oui, les enfants aiment coder, pour peu qu’on leur en donne la possibilité. Or, comme l’explique Marc Scott, si les enseignants semblent de plus en plus favorables à l’idée d’intégrer le code à l’école, ils ne savent pas toujours comment s’y prendre.

C’est ici que l’open source pourrait prendre tout son sens pour les aider. « Beaucoup de professeurs ne sont pas au courant de l’existence des projets en open source », déplore Marc Scott. Raspberry Pi met justement à disposition sur GitHub de nombreuses ressources éducatives à l’attention des enseignants, pour guider ceux d’entre eux qui souhaitent accorder plus de place à la programmation informatique en classe.

« L’idée est également que vous aussi, vous puissiez contribuer à améliorer ces ressources, poursuit l’énergique représentant de Raspberry Pi en déambulant sur la scène. Nous ne sommes que trois personnes dans l’équipe qui travaille sur les ressources éducatives, nous pouvons bien évidemment faire des erreurs. Vous pouvez contribuer et nous soumettre vos propres idées en open source. »

Raspberry Pi

« Code club » et pionniers

Pour apporter leur pierre à l’édifice, et au volet éducatif de Raspberry Pi, les contributeurs ont plusieurs possibilités. Ils peuvent tout d’abord endosser le rôle de « pionniers » dans le cadre d’un programme tourné vers les adolescents de 12 à 15 ans, lancé en janvier 2017. Son objectif est d’encourager les jeunes à relever des challenges créatifs sous l’égide d’adultes qui tiennent le rôle de mentors. Le fruit du travail des jeunes développeurs en herbe est ensuite partagé sur les réseaux sociaux.

Les contributeurs qui souhaitent s’investir davantage peuvent également participer au programme « Code club », un réseau d’enseignants volontaires qui proposent des sessions de code aux enfants, gratuites et en dehors des heures de classe. Au Royaume-Uni, plus de 5000 clubs ont ainsi déjà été créés.

Partager sur les réseaux sociaux