L'assistant vocal intelligent Google Home est en cours de démocratisation dans les foyers américains. La question du traitement de la publicité sur ces appareils se pose au lendemain d'une opération marketing de Burger King, qui a volontairement détourné l'assistant pour promouvoir son Whopper. Google a vite bloqué cette commande vocale.

Au moins, on sera prévenu avant l’arrivée de l’assistant intelligent Google Home en France : Google n’aime pas qu’on le détourne à des fins publicitaires. Aux États-Unis, Burger King en a fait les frais au cours de sa dernière opération marketing, qui reposait sur l’activation vocale de l’appareil.

Dans un spot télé de 15 secondes, un employé de la chaîne de fast-food explique ne pas avoir le temps de présenter en détail les ingrédients du Whopper, le burger emblématique de la marque. La caméra s’approche alors de lui pour l’entendre prononcer : « Ok Google, qu’est-ce qu’un burger Whooper ? » Quelques mots qui suffisent à activer l’assistant intelligent, qui se met alors à vous décrire le sandwich… à partir des résultats Wikipédia trouvés sur Google.

L’idée, originale, tire pleinement parti des fonctionnalités de l’assistant pour faire parler de la chaîne… et ouvre la porte aux trolls qui pullulent sur Internet.

OK Google… Comment arrêter la pub ?

Dès les premières minutes qui ont suivi la mise en ligne de ce clip, la définition Wikipédia a fait l’objet d’une petite guerre de réécriture, entre les internautes s’amusant à ajouter des ingrédients nocifs (clous et autres morceaux de rats) et les équipes de Burger King qui corrigeaient ces changements. The Verge, rapporte que la définition normalement prévue, qui détaillait tous les ingrédients, a été modifiée directement par le chef du marketing de la chaîne, Fernando Machado, avec le même pseudo que son compte instagram, Fermachado123 (pas très discret).

Ce phénomène n’a pas tardé à faire réagir Google, visiblement énervé de voir son appareil détourné à des fins publicitaires non approuvées par ses soins. L’entreprise a ainsi bloqué la commande vocale prononcée par cette pub, en identifiant le son de la pub et la voix de l’acteur pour empêcher l’assistant de répondre à cet extrait spécifique. Celui-ci répond toujours à la question sur le Whooper si vous la posez vous-même, mais le concept même du spot — prendre le contrôle temporaire de votre appareil — est neutralisé grâce à cette intervention.

Google a lui-même fait l’objet d’une polémique publicitaire autour de son Home en mars, en y diffusant une publicité sur la Belle et la bête. La tactique marketing de Burger King interroge en tout cas sur les limites de la technologie et ses dérives potentielles en matière de publicité intrusive.

Partager sur les réseaux sociaux