Un groupe d'ingénieurs chinois développe un algorithme qui réduit la probabilité d'embouteillages routiers, grâce à son système de calcul performant. La technologie a été conçue en partenariat avec BMW.

Un soir comme tant d’autres, vous êtes fatigué après une longue journée de travail et vous avez hâte de rentrer chez vous. Mais il vous reste encore un obstacle à surmonter : l’inévitable embouteillage de fin de journée. Les jours de ce problème récurrent (et universel) pourraient bien être comptés car une équipe de développeurs de l’université technologique de Nanyang, à Singapour, a réalisé un algorithme permettant de réduire les embouteillages et donc de fluidifier la circulation.

Ce dernier repose sur un système de calcul de routage capable de gérer une situation complexe telle que la circulation routière d’une grande ville comme Paris, en prenant en compte le nombre des voitures, les routes et d’autres éléments comme les feux rouges.

En s’appuyant sur la théorie des graphes, le système se base sur l’idée qu’à partir d’une certaine densité de circulation, la probabilité d’« embouteillages spontanés » augmente, ce qui provoquerait une « rupture du réseau », c’est-à-dire qu’il y aura un plus grand nombre de voitures entrant que sortant sur un segment de route spécifique. Pour fonctionner, il lui suffit d’améliorer le trajet de seulement 10 % des véhicule en circulation, ce qui permet de le déclencher facilement.

Réduire au maximum la probabilité d’embouteillage

L’algorithme se différencie également des autres grâce à son équation simple, qui s’appuie sur un processus d’apprentissage performant, capable d’analyser la circulation en temps réel avec des outils d’optimisation mathématique. Le système applique toujours une charge de trafic supplémentaire à ses calculs, pour mieux se préparer à une situation complexe et calculer les probabilités d’un embouteillage sur un tronçon de route en particulier.

Hongliang Guo, l’un des auteurs de l’étude, explique : «  Nous supposons que nous disposons déjà du modèle de répartition de la circulation et que la probabilité d’une rupture de trafic est supérieure à zéro (ce qui assure qu’elles auront lieu). […] Notre objectif est d’éviter qu’aucune route ne soit gênée par un embouteillage. »

L’algorithme de routage a été déjà testé avec succès et pourrait être déployé prochainement. En août dernier, une entreprise chinoise avait dévoilé un bus capable d’enjamber la circulation pour réduire les embouteillages et la pollution.

Partager sur les réseaux sociaux