Une entreprise chinoise vient de mener le premier test d'un bus qui enjambe les voitures. Le projet, qui a l'air sorti tout droit d'un film de science-fiction, cherche à apporter une solution aux problèmes de circulation et de pollution.

La circulation dans les grandes villes peut être un vrai calvaire. En Chine, avec son 1,3 milliard d’habitants, cette problématique est encore plus marquée. Le pays détient en effet le record de l’embouteillage le plus long de l’histoire.

C’est pourquoi Transit Explore Bus (TEB), une entreprise basée à Pékin, a présenté en mai lors d’une exposition le concept d’un bus surélevé capable d’enjamber les voitures sur la route. Ce projet incongru est en passe de se concrétiser. En effet, l’agence de presse Xinhua News, signale que le tout premier test du TEB-1 vient d’être effectué à Qinhuangdao, une ville dans le Nord-Est du pays.

Ce bus a évidemment des caractéristiques atypiques et un design futuriste. Il mesure 22 mètres de long pour une largeur de 7,8 mètres et 4,8 mètres de hauteur. Sa conception a pris en compte un espace suffisant pour laisser circuler deux voitures de front. Jusqu’à 300 personnes peuvent voyager à bord dans le module supérieur. Et pour se déplacer, le TEB-1 utilise des rails similaires à ceux d’un tramway.

TEB 1

Le déploiement de ce mode de transport d’un nouveau genre aurait quelques avantages, à commencer par réduire les bouchons. Il aurait aussi un effet positif sur l’environnement car, en plus de limiter la pollution des voitures, qui n’auront plus à s’arrêter tous les deux mètres, le TEB-1 fonctionne à l’électricité. En outre, le fabricant estime que chaque modèle peut se substituer à 40 bus traditionnels.

Entre la présentation du concept et sa généralisation sur la voie publique, il faudra faire preuve de patience. Outre les importants travaux d’aménagement de voirie qu’un tel projet requiert, des questions demeurent sur la sécurité et la fiabilité d’un tel mode de transport.

TEB-1

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos