Face à l'insoutenable mauvaise circulation de ses véhicules dans la capitale économique du Brésil, São Paulo, Uber met en oeuvre son récent partenariat avec le groupe Airbus et envoie ses clients dans les airs... pour moins de 20 €.

São Paulo, poumon économique du Brésil et mégalopole d’importance internationale, est connue pour sa circulation impossible et ses embouteillages sans fin. Loin des réalités françaises en matière de circulation, la ville brésilienne peut vraiment se bloquer et un trajet de 30 kilomètres peut facilement durer plus de trois heures dans des rues bondées.

Les voies routières de Sao Paulo pendant les récentes mobilisations contre le gouvernement Roussef
Les voies routières de Sao Paulo pendant les récentes mobilisations contre l’ex gouvernement Roussef

La plus grande ville du Brésil sera donc la première au monde à accueillir un service permanent hélicoptériste à la demande, fourni par Uber.

Le choix de São Paulo a été fait pour plusieurs raisons. Déjà, parce que la ville possède une infrastructure conséquente ; à l’instar d’une ville comme New-York, on compte au moins 400 héliports dans la ville. Ensuite, comme nous le rappelions, parce que la ville est une des plus encombrées au monde, rendant ainsi les trajets routiers des VTC de la société particulièrement longs pour les clients, et le service très utile. Par exemple, Uber explique qu’un des trajets aériens mis en place reliera l’hôtel Blue Tree à l’aéroport international de Guarhulos, soit un trajet routier de plus de 30 km qui en fonction de la circulation peut durer plusieurs heures en voiture, alors qu’en hélicoptère le trajet se réduit considérablement à une vingtaine de minutes.

Un prix qui peut tomber en dessous des 20 € pour un trajet de 6 kilomètres

Ce trajet, pendant le premier mois de test du programme d’Uber, ne coûtera que 271 réals brésiliens, soit un peu moins de 70 €. Un prix qui peut tomber sous les 20 € pour un trajet de 6 kilomètres, de l’hôtel susmentionné à l’héliport de Morumbi. La société n’a pas confirmé les futurs prix pratiqués par son service après son premier mois de lancement.

Des prix très concurrentiels

Le prix pratiqué par Uber pour ces vols en hélicoptère est très loin de ceux auxquels la société nous a habituée pendant ses offres spéciales sur la côte d’Azure ou pendant des festivals, où les trajets Uber aériens s’approchaient plutôt des 3 000 €. Ces tarifs ne sont donc pas définitifs mais la société annonce fièrement parvenir à utiliser cinq fois plus ses hélicoptères que ce que peuvent pratiquer d’autres compagnies, parvenant ainsi à un prix réduit. Toutefois, avec l’arrivée des Jeux Olympiques au Brésil, on doute qu’Uber continue de pratiquer des prix aussi faibles alors que des milliers de touristes seront présents dans la ville.

Et si l’on essayait ?

Curieux, nous avons nous-mêmes tenté de passer une commande d’hélicoptère à São Paulo, notamment pour observer comment l’application calcule le prix. En ouvrant Uber dans la ville, une publicité s’affiche directement confirmant notamment la durée du programme test qui se finira le 15 juillet.

Ensuite, dès lors que l’on veut commander un hélicoptère, l’application nous renvoie vers un site UberCopter en partenariat avec une flotte locale. Après, il suffit de choisir le nombre de passagers, leur poids ainsi que celui de nos bagages. Ensuite pour notre trajet, Uber nous envoie d’abord une voiture pour nous conduire au premier héliport, où nous attend notre hélicoptère.

Pour 40 minutes de vol, UberCopter nous facturera 298 réals brésiliens, soit moins de 80 €. Le trajet commandé débutait dans une des artères principales de la ville, l’avenue Paulista jusqu’à l’aéroport de Guarhulos, soit une petite trentaine de kilomètres.

Ubercopter

Cette installation d’un service permanent de vols dans une ville est une première mondiale pour Uber qui met là à en pratique son partenariat avec le groupe Airbus signé en début d’année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés