Le site de la radio-télévision publique norvégienne teste un dispositif original : pour commenter un article, les internautes doivent répondre à un questionnaire prouvant qu'ils l'ont bien lu. Un moyen d'encourager les commentaires constructifs et de lutter contre les trolls.

Vous voulez laisser un commentaire sur un article ? Pour en avoir le droit, il faudra répondre correctement à un questionnaire sur son contenu. Telle est l’initiative déployée par NRK, le site de la radio-télévision publique norvégienne pour lutter contre les trolls et favoriser les échanges constructifs entre lecteurs.

Depuis quelques semaines, les internautes qui veulent laisser des commentaires sur des articles spécifiques doivent répondre à 3 questions à choix multiples. De cette manière, NRK s’assure que ceux qui discutent aient lu au moins une fois le sujet qu’ils veulent commenter alors que la tendance bien connue, sur Internet, est de se contenter d’avoir lu le titre de l’article pour intervenir.

Ståle Grut, l’un des journalistes de NRK, explique : « Si vous consacrez 15 secondes à répondre au QCM,  elles peuvent vous permettre d’oublier la colère qui vous animait au moment de commenter.  » En effet, le temps déployé pour répondre aux questionnaires force les utilisateurs à réfléchir et à développer une manière de commenter plus polie, selon son collègue Marius Arnesen : « Nous sommes en train d’établir un terrain commun pour le débat. Si nous voulons discuter de quelque chose, il est important de savoir ce qu’il y a d’écrit dans l’article et ce qui n’y est pas. [Sinon], les personnes ne font que râler. »

Un simple plugin WordPress utilisé par les journalistes

À l’heure actuelle, les questionnaires sont réalisés par les rédacteurs des articles, grâce à un plugin de WordPress développé par Henrik Lied, l’un des développeurs de NRK. Mais cela pourrait changer en fonction du succès de l’initiative : le média souhaiterait intégrer des questionnaires à chaque article, ce qui nécessiterait l’intervention d’autres spécialistes.

Cette idée simple et efficace s’est imposée aux journalistes l’été dernier, lorsqu’un de leurs articles sur un groupe d’internautes qui partageait sur des forums les photos de jeunes filles norvégiennes, mineures, a déclenché une vague de commentaires insultants.

Les journalistes norvégiens espèrent pouvoir contrer cette tendance et ces attaques grâce à cette méthode alternative plutôt que de supprimer la possibilité de laisser un commentaire ou d’utiliser des intelligences artificielles automatiques peu performantes. comme Perspective, de Google.

Partager sur les réseaux sociaux