Huawei a dédié un site à l'apprentissage de la photographie sur smartphone. Tutoriels, conseils, astuces : vous y trouverez toutes les informations pour sublimer vos clichés. Cet extrait vous explique ce qu'est le bokeh et la profondeur de champ.

Du mode Pro au mode Monochrome en passant par l’effet bokeh et le Light Painting, la Huawei Photo Academy souhaite vous donner des astuces pour maîtriser au mieux la photographie sur smartphone. Chaque semaine, le site abordera différentes techniques utilisables sur tous les smartphones en mettant en avant le Huawei P9.

Nous espérons que les fêtes de fin d’année vous ont donné l’occasion de mettre en pratique certaines des astuces que nous vous avons données l’année dernière. Car cette année, on en remet une couche. Comme promis, nous allons découvrir le mode bokeh en détail. Nous allons même voir comment en user et abuser pour les portraits. Puis nous explorerons ensemble la subtilité du noir et blanc, pour terminer par la magie des paysages en HDR. Accrochez-vous, c’est parti.

La profondeur de champ : comment réaliser un joli bokeh

Le bokeh, c’est cette brume pétillante, tantôt faite de billes lumineuses, tantôt ressemblant à une crème colorée, qui vient sublimer l’arrière-plan de certaines photos, mettant en avant le sujet principal. Il était jusqu’à présent réservé aux reflex et hybrides, car il fallait des objectifs à grande ouverture et de grands capteurs pour le réaliser, privant les smartphones de ce petit plaisir photographique. C’était sans compter sur l’arrivée de ce système à deux modules photo. Il permet d’avoir son sujet net et le reste plus ou moins flou.

Sur le P9, le mode bokeh est accessible en touchant le petit logo en forme de diaphragme.

Le logo orange symbolise un diaphragme, symbole de l’ouverture de l’objectif que l’on peut gérer. Ce mode désactive d’office le flash et l’accès aux filtres
Le logo orange symbolise un diaphragme, symbole de l’ouverture de l’objectif que l’on peut gérer. Ce mode désactive d’office le flash et l’accès aux filtres.

Ensuite il faut choisir la zone de l’image que l’on désire nette (rassurez-vous, vous pouvez la modifier après avoir pris la photo). La photo prise, l’appareil permet de modifier la taille de la zone de netteté, ainsi que sa position. Un curseur s’affiche alors.

Vers le haut, le bokeh est plus important (l’ouverture est plus importante)
Vers le haut, le bokeh est plus important (l’ouverture est plus importante)
Vers le bas, la zone de netteté est plus importante
Vers le bas, la zone de netteté est plus importante

Si au début, nous avons tendance à user et abuser de l’ouverture à f/0.95, gardez en tête que cette ouverture (assez exclusive car très coûteuse à réaliser) délivre une zone de netteté très réduite. Son côté plein la vue peut être problématique si la zone de netteté n’est pas suffisamment large. Fermer un peu à f/4 ou f/5.6 n’est pas une mauvaise idée, surtout si vous êtes proche de votre sujet.

Dans cet exemple, nous avons fermé à f/8 afin de garder une transition entre le net et le flou cohérente
Dans cet exemple, nous avons fermé à f/8 afin de garder une transition entre le net et le flou cohérente

Découvrez la fin de ce tutoriel sur la Huawei Photo Academy !

Partager sur les réseaux sociaux