La Poste annonce la mise en place de la première ligne commerciale régulière pour des livraisons de colis par drone. Ça se passe dans le Var.

C’est la surprise de cette fin d’année. Alors que les actualités consacrées à la livraison de colis par drone provenaient jusqu’à présent avant tout de compagnies étrangères, notamment américaines à l’image de Google et Amazon, c’est finalement une société française qui vient de se distinguer avec l’annonce du lancement de la première ligne commerciale régulière.

C’est le groupe La Poste qui a été autorisé par la direction générale de l’aviation civile (DGAC) à opérer un service de transport par drone au sein d’un couloir aérien long de 15 kilomètres dans le département du Var (Sud-Est de la France) entre les communes de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume et Pourrières. Il s’agit d’une première mondiale, s’enorgueillit le spécialiste du courrier.

dronelaposte.jpg

Au rythme d’une fois par semaine, un drone décollera de la première commune avec son chargement et se rendra dans une pépinière d’entreprises isolée regroupant une douzaine de startups. Pour La Poste, c’est « une nouvelle manière de répondre à la problématique du dernier kilomètre, notamment pour accéder aux zones difficiles d’accès », comme des îles ou en montagne.

Le drone est opéré par un salarié de DPDgroup, le réseau international de livraison de colis de GeoPost, une filiale de La Poste. Le drone lui-même peut parcourir une distance de 20 kilomètres et transporter une charge utile de 3 kilos maximum. Il se déplace en vitesse de croisière à 30 km/h, dispose d’une électronique redondante et d’un parachute autonome qui se déclenche automatiquement en cas de chute.

Une première mondiale

Quant au pilote, ce ne sera pas n’importe quel employé qui supervisera le vol : il s’agira d’un salarié ayant reçu l’agrément de la DGAC. Parce que le drone sera à un moment hors de sa vue, il est prévu de suivre l’évolution de l’appareil grâce à un GPS embarqué, une caméra qui transmet le flux vidéo en direct et un système de navigation dont la transmission a une portée d’une cinquantaine de kilomètres.

L’ouverture de cette ligne commerciale régulière, que La Poste décrit comme étant encore en phase d’expérimentation, vient en quelque sorte couronner le travail accompli depuis deux ans par GeoPost. À l’automne 2014, la filiale indiquait avoir mené un test dans le Var pour transporter un colis sur plusieurs kilomètres. Depuis, ce sont plusieurs centaines d’heures de vol qui ont été accumulées.

Ailleurs dans le monde, des expérimentations similaires ont lieu. Récemment, il y a eu une livraison par drone aux États-Unis qui a consisté à livrer plusieurs aliments depuis la chaîne de magasins 7-Eleven. Il y a eu également l’annonce par Amazon de sa première livraison par drone au Royaume-Uni. Des tests sont aussi en cours au Japon ainsi qu’en Australie, pour citer deux autres exemples.

À lire sur Numerama : Loisirs, surveillance… quelles sont les différentes utilisations des drones  ?

Partager sur les réseaux sociaux