L'agence fédérale de sécurité routière américaine vient d'adopter une nouvelle norme qui oblige les véhicules électriques et hybrides à faire du bruit lorsqu'ils roulent à faible vitesse.

Les voitures électriques et hybrides en circulation aux États-Unis devront désormais émettre du bruit lorsqu’elles roulent à 30 km/h ou moins. La norme adoptée par l’agence fédérale de sécurité routière américaine vise à réduire considérablement les 2400 accidents causés chaque année avec des piétons par ces véhicules silencieux lorsqu’ils roulent à faible vitesse.

Les constructeurs automobiles ont jusqu’au 1er septembre 2019 pour équiper tous leurs nouveaux modèles hybrides et électriques à 4 roues et de moins de 4,5 tonnes d’avertisseurs sonores adaptés, dont la forme n’a pas été précisée par l’agence.

La Commission européenne vise le même objectif, également fixé à 2019

Pour Anthony Foxx, ministre des transports, cette mesure s’imposait, notamment pour protéger en priorité les personnes malvoyantes, particulièrement à risque : «  Nous utilisons tous nos sens pour détecter un danger potentiel. Avec la multiplication de voitures électriques et hybrides silencieuses sur les routes, notre capacité de piéton à entendre et à voir ces voitures devient cruciale pour réduire les risques d’accident. »

L’agence précise que les avertisseurs sonores ne devront pas être déclenchés au-delà de 30 km/h, le bruit des pneus et du vent étant jugé suffisamment conséquent pour être entendu des piétons.

En Europe, le projet eVADER, lancé en 2011, poursuit le même objectif et la même date d’implémentation, en s’appuyant notamment sur ses partenariats avec plusieurs constructeurs, comme Renault et Nissan. On peut déjà découvrir la puissance sonore — minime — choisie pour cette nouvelle norme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés