BuzzFeed France révèle ce soir une affaire qui met en lumière les pratiques de Benjamin Lemaire, un agent artistique qui utiliserait son influence pour corrompre des YouTubers mineurs. Une histoire sordide qui secoue le réseau social.

Le YouTube Game et ses success story inspirent de nombreux jeunes qui rêvent, par leur vidéo, de trouver là une reconnaissance et un succès digne d’une EnjoyPhoenix. Un milieu plus jeune mais finalement pas si différent de la télévision et de ses vendeurs de rêve, à la Morandini. C’est le parallèle que trace BuzzFeed en introduction de sa longue enquête au sujet de Benjamin Lemaire. Un impressario de YouTuber, mais également community manager pour des célébrités, qui fait l’objet de nombreuses accusations judiciaires, et de nombreuses dénonciations sur les réseaux sociaux.

L’homme de 31 ans profiterait selon les témoignages rapportés par BuzzFeed, de sa prétendue influence pour se rapprocher des jeunes vidéastes de moins de 18 ans, qu’il s’emploierait ensuite à « séduire » ou selon les mots de la justice, corrompre. Les chefs d’accusations ne sont pas minces, le média cite ainsi : « corruption de mineurs de moins de 15 ans aggravée par l’utilisation d’un moyen de communication électronique, atteinte sexuelle sur mineur de moins de 15 ans aggravée et détention d’images pédopornographiques ».

Des pratiques qui semblent poursuivre M. Lemaire, déjà accusé et ayant déjà eu affaire à la justice.

Les méthodes de l’homme sont abordées par BuzzFeed et l’on trouve sur les réseaux sociaux de nombreuses personnes ayants été abordées par l’agent qui se plaignent de ces comportements.

Pour guider les jeunes vidéastes dans leur quête de la gloire, M. Lemaire explique qu’il souhaite les aider, qu’ils les a choisis et qu’ils ont besoin d’aide pour remplir leur contrat avec des marques et des MCN. En somme, toutes les étapes qui permettent de rentabiliser une activité sur YouTube.

Nous avons contacté un YouTuber s’étant vu proposé « l’aide » de M. Lemaire. Ce dernier connaît aujourd’hui un succès certain, mais lors des faits, il n’avait alors que deux vidéos sur sa chaîne. M. Lemaire avait-il, en deux productions, vu l’étendue du talent de notre source qui a préféré garder l’anonymat ?

La réponse restera un mystère puisque le vidéaste a rapidement rompu tout lien avec lui. Il explique : « Benjamin Lemaire m’avait contacté au lancement de ma chaîne, en me proposant un contrat avec son agence d’accompagnement de signatures de contrats. Le genre de contrats détaillé par Jules [Darmanin, de BuzzFeed] dans son enquête. On m’a rapidement informé de ce qui circulait sur lui, et j’ai préféré ne pas donner suite.  » C’était au début de l’année 2016 et la méthode semblait alors déjà rodée.

Il te propose un contrat alors que tu n’as fait que deux vidéos

Un proche du YouTuber avec qui il a discuté de l’affaire l’a mis en garde alors qu’il était à deux doigts de glisser : « Il te propose un contrat alors que tu n’as fait que deux vidéos. Et il lui parlait déjà corporate et branding. Je lui ai dit : ‘Gros, ce gars te raconte des conneries’ ». 

Plus tard, comme d’autres, ils découvriront tout deux des captures d’écran, comme celles révélées par BuzzFeed, qui mettront fin à leurs doutes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés