Apple vient tout juste de présenter ses nouveaux MacBook Pro et les machines de Cupertino ont déjà été démontées par iFixit. Sans surprise, le MacBook est un objet de moins en moins réparable.

Après chaque lancement de produit, le verdict iFixit est attendu comme le Messie. L’entreprise s’est spécialisée dans le démontage de produits Apple — et récemment, d’autres marques –, pour deux raisons. D’abord, il s’agit pour iFixit de voir ce qu’il y a réellement dans chaque produit dévoilé par une entreprise et comment sont faits les montages. C’est comme cela qu’on découvre parfois des composants originaux qui n’avaient pas été mentionnés lors des conférences de présentation. Mais c’est aussi, et surtout, le meilleur moyen de voir si un objet technologique est réparable ou si l’utilisateur pourra améliorer sa configuration.

Les équipes d’iFixit ont attribué à l’ensemble un score de 2/10

Et plus les gadgets deviennent fins, plus ils ont tendance à devenir irréparables par un tiers, vu que l’optimisation de l’espace à l’intérieur de la coque devient un élément fondamental du cahier des charges. Et les nouveaux MacBook Pro, présentés par Apple il y a peu, sont aussi fin qu’ils sont irréparables : les équipes d’iFixit ont attribué à l’ensemble un score de 2/10. Le seul point positif relevé par le média dans sa conclusion est que le pavé tactile peut s’enlever sans avoir à enlever la batterie.

Du côté des points négatifs, au-delà des vis propriétaires qui sont devenues un classique, on trouve deux éléments intéressants qui font des nouveaux MacBook Pro des ordinateurs qu’on ne pourra particulièrement pas bidouiller :

  • La RAM est soudée à la carte mère, ce qui signifie qu’il n’y a aucune mise à jour possible du composant. Vous ne pourrez pas ajouter de la RAM après achat : nous vous conseillons de bien réfléchir à l’usage que vous pourriez faire de votre MacBook…
  • Le disque dur SSD n’est pas standard : c’est un format propriétaire qui fait que, là non plus, pour l’instant, vous ne pourrez ni le changer ni augmenter sa capacité.
tnpizhmxww2tnf1n
Le SSD propriétaire. Crédits : iFixit

À côté de cela, on retrouve une batterie extrêmement bien collée qui est très difficile à enlever. Du côté de la prise jack, iFixit a remarqué qu’il s’agissait d’un « module » qui était simplement attaché à côté des ventilateurs, ce qui signifie que l’engin pourra être enlevé très facilement de la prochaine version sans qu’Apple ait à repenser tout le design interne de ses MacBook. Si la firme fait suivre à ses ordinateurs le chemin de ses iPhone, cela devrait être l’un des derniers MacBook avec un port jack.

Le montage du MacBook Pro est propre et maîtrisé, mais il perd en réparabilité tout ce qu’il gagne en finesse et en économie de place à l’intérieur du boîtier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés