Intel a présenté un nouveau drone réservé aux professionnels, le Falcon 8+. Pour assurer sa fiabilité, l'ensemble des composants bénéficient d'au moins une redondance.

Autrefois dédié quasi exclusivement aux microprocesseurs, Intel est contraint de se diversifier pour affronter la chute des ventes d’ordinateurs dans le monde, et ses difficultés à investir le marché de la mobilité face à son concurrent ARM. Parmi ses divers axes stratégiques de développement figurent les drones.

Un an après avoir annoncé un investissement dans le spécialiste chinois Yuneec, puis le rachat d’Ascending Technologies (AscTec) Intel a présenté mardi à Hambourg son nouveau drone Falcon 8+, exclusivement réservé au marché des professionnels aux États-Unis. Comme son nom l’indique, le drone est une amélioration de son modèle Falcon 8 présenté en 2014 par AscTec.

Destiné aux industriels qui souhaitent par exemple utiliser des drones pour réaliser des tâches d’inspection des chantiers ou cartographier des bâtiments, le Falcon 8+ offre avant tout sécurité et précision.

Alors que le patron d’Intel préside un comité officiel sur la sécurité des drones aux États-Unis, Intel insiste en effet sur le fait que l’ensemble des circuits électroniques du drone bénéficient d’une redondance pour qu’un relais soit immédiatement assuré en cas de panne d’un composant. Le système de pilotage automatique embarqué bénéficie même d’une triple redondance, avec trois unités de mesure inertielles qui doivent compenser l’influence de champs électromagnétiques ou du vent..

Intel assure que son drone peut scanner les zones avec une précision au millimètre près, et qu’il bénéficie du plus gros ratio de poids transportable par rapport à son poids nu, ce qui pourrait en faire un candidat pour les futures livraisons par drones.

Le tout est piloté depuis le « cockpit Intel », un panneau de commande résistant à l’eau, qui permet au pilote de voir à travers la caméra du drone avec une résolution de 1080p.

À lire sur Numerama : Intel vante sa technologie d’évitement pour les drones

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés