BitTorrent Inc. a ajouté une nouvelle fonctionnalité à ses clients BitTorrent et uTorrent, qui s'assure que les utilisateurs qui le souhaitent partagent davantage qu'ils ne téléchargent.

Nous l’avons souvent écrit, le Peer-to-Peer (P2P) était d’abord une philosophie avant d’être une technologie. C’était la dernière trace très largement diffusée d’un Internet fondé sur un idéal de partage entre égaux, le plus décentralisé possible. Nous en parlons désormais au passé car les jeunes générations ont assez largement délaissé BitTorrent (ne parlons pas d’eMule…) au profit des sites de streaming légaux ou illégaux, et adopté Facebook à la place des flux RSS. Rares sont ceux qui chérissent encore l’importance de partager les contenus eux-mêmes, et pas seulement les liens qui permettent de les consulter.

Mais pour BitTorrent, l’esprit de « consommation » est mortifère. Par nature, les fichiers échangés ne peuvent être téléchargés par les uns que si les autres les partagent. Le protocole est conçu de telle manière que le partage peut avoir lieu pendant le téléchargement, en découpant le fichier en « morceaux » qui sont envoyés à ceux qui les demandent, mais il n’est pas rare qu’un fichier manque de « seeders » qui continuent à le partager après l’avoir téléchargé en intégralité.

Pour tenter de résoudre ce problème, qui prend de l’ampleur à mesure que la philosophie du P2P est oubliée par ceux qui ne voient en BitTorrent qu’un simple outil de téléchargement rapide, l’éditeur a décidé de créer un « mode altruiste ». Sur les versions uTorrent 3.4.9 et BitTorrent 7.9.9, les utilisateurs qui souhaitent aider à assurer la santé du réseau peuvent désormais activer ce mode en se rendant dans les préférences, sous la section « BitTorrent ».

altruiste

Le fait d’activer ce mode fait que BitTorrent ou uTorrent s’assure de respecter un ratio de 2:1 entre l’upload et le download, c’est-à-dire que vous ne puissiez pas télécharger plus que deux fois le volume que vous avez uploadé à d’autres utilisateurs.

En pratique pour chaque fichier à télécharger, le client BitTorrent commencera par télécharger deux morceaux du fichier, puis il attendra d’avoir envoyé au moins une copie intégrale de ces deux morceaux avant d’en demander un troisième, et ainsi de suite. L’utilisateur ne peut donc jamais avoir fini le téléchargement intégral de son fichier .torrent sans avoir partagé lui-même le fichier suffisamment de fois pour qu’il en existe au moins deux autres copies supplémentaires quelque part. Le téléchargement sera donc plus long, voire très long pour les fichiers peu demandés, mais il assure un bon écosystème général au réseau P2P.

L’altruisme fait aussi que vous céderez toujours votre place si un fichier n’est pas assez partagé. Si vous êtes deux à vouloir le même fichier qui n’est partagé que par un seul utilisateur, c’est l’autre qui le téléchargera en priorité.

Paradoxalement, il ne faut pas qu’il y ait trop d’utilisateurs « altruistes », sinon ça ne fonctionnera pas non plus. BitTorrent Inc. prévient qu’il s’agit pour l’instant d’une « expérimentation », mais que « si ça se passe bien nous pourrions déployer une autre fonctionnalité à l’avenir, par laquelle un peer commence en Mode Altruiste et bascule plus tard en Mode Download ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés