iPhone 7, iPhone 6S, Galaxy S7 : qui est le nouveau roi de la photographie mobile ? Difficile à dire tant cette génération a fait des progrès à tous les niveaux, de la colorimétrie à la balance des blancs en passant par la mise au point.

L’iPhone 7 est de sortie et vous n’êtes pas sans savoir que l’appareil photo d’un smartphone est aujourd’hui l’un des facteurs déterminant pour les utilisateurs. C’est bien pour cela que les constructeurs rivalisent d’ingéniosité, année après année, pour améliorer à la fois les composants et les logiciels de traitement.

Sur le papier, le dernier engin d’Apple a reçu énormément de soin. Cupertino lui a associé de nombreux capteurs qui sont censés capturer la lumière et les couleurs plusieurs fois par cliché pour créer une photographie finale parfaitement équilibrée. En témoignent les photographies de démonstration que nous voyons lors des keynotes ou qui se retrouvent sur les publicités d’Apple bien connues et qui sont souvent prises par des photographes professionnels qui savent tirer au mieux parti d’un capteur photo — en plus de savoir choisir un cadre et un sujet intéressant.

Smartphone haut de gamme, photos bas de gamme

Sauf qu’entre ces clichés et la réalité des photos du quotidien, il y a souvent un gouffre. C’est pour cela que nous avons décidé de comparer trois smartphones haut de gamme mainstream en prenant des photos… banales. Pour chaque cliché, nous avons laissé le smartphone complètement libre de ses réglages, en automatique. Ensuite, nous n’avons pas forcément attendu le meilleur angle ou la meilleure prise. L’idée était plutôt de refléter des photos prises tous les jours — celles, en somme, qui seront prises par 99 % des utilisateurs de ces smartphones.

Dans les séries qui suivent, l’ordre est toujours le même : la photo du Galaxy S7 est à gauche, celle de l’iPhone 6S est au centre et celle de l’iPhone 7 est à droite. Nous avons jugé bon d’ajouter le 6S afin que vous puissiez comparer deux smartphones de la même gamme, sortis à un an d’écart.

Notez que pour les quatre premières, nous avons demandé sur Twitter un avis objectif à nos followers (en mentant un tout petit peu : nous avons affirmé que les clichés étaient dans le désordre). Vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en plus grand.

Le parapluie

Une photo parisienne par excellence : temps maussade, ciel blanc, pluie et un parapluie extrêmement coloré au milieu d’une rue passante.

iphone7-iphone6-galaxys7-1

Le résultat provisoire sur Twitter donne l’iPhone 7 gagnant, pas loin devant le Galaxy S7. Il faut reconnaître que sur les deux clichés, les couleurs du parapluie sont particulièrement bien rendues. Cela dit, le S7 a cramé le ciel en arrière-plan, contrairement à l’iPhone 7 qui l’a mieux rendu. Le 6S, au milieu, a des couleurs plus ternes et a aussi cramé le ciel, la sanction est donc normale.

capture-decran-2016-09-19-a-15-34-22

L’église

Un plan simple d’un bâtiment caché derrière les arbres. Ici, on voit que, en full auto, le 6S a choisi de faire le réglage des couleurs à un endroit différent de l’iPhone 7 et du Galaxy S7, ce qui donne une photo plus sombre et plus contrastée.

iphone7-iphone6-galaxys7-2

Cela dit, sur Twitter, les votants donnent l’iPhone 7 gagnant. Peut-être parce que l’équilibre des couleurs est mieux respecté sur l’image de droite. Celle du Galaxy S7 semble être très forcée : les bruns de la fontaine virent au jaune et l’église en elle-même perd de son blanc pour se fondre dans les tons du ciel. Bon délire méta-religieux, mais mauvaise colorimétrie.

capture-decran-2016-09-19-a-15-38-54

La nourriture

Aaah, le food-porn. Il s’agissait autrefois de l’activité principale des utilisateurs d’Instagram qui utilisent désormais le réseau social de l’image pour des clichés un plus variés. Il n’empêche que les photos de plats colorés ont toujours la côte sur les réseaux sociaux.

iphone7-iphone6-galaxys7-3

Sur Twitter, le Galaxy S7 gagne sur les deux autres de manière écrasante. Il est assez amusant de voir à quel point notre subconscient primitif prend le relai quand il s’agit de nourriture : la photo du S7 n’est clairement pas la plus fidèle (l’iPhone 7 est plus proche de la réalité, à vrai dire), mais la saturation des couleurs nous met en appétit. On est d’accord : impossible de ne pas regarder la photo de gauche sans avoir faim, quand la photo de droite est juste une chouette photo. L’iPhone 6S a été le meilleur pour rendre le noir de l’assiette quand l’iPhone 7 a surexposé un peu le tout… et se voit sanctionné.

capture-decran-2016-09-19-a-16-10-36

La feuille

La photo macro est aussi un grand classique de la photographie lambda sur smartphone. Les plantes grasses un peu bizarres que l’on trouve sur Terre sont de bons sujets, avec leurs couleurs absurdes.

iphone7-iphone6-galaxys7-4

Et sur ce match, c’est l’iPhone 6S qui remporte le vote du public, loin devant les deux smartphones haut de gamme de 2016. Difficile d’expliquer pourquoi la photo centrale est plus appréciée. On voit que celle de gauche, prise par le smartphone de Samsung est moins contrastée et jaunit l’arrière-plan (cela se voit particulièrement sur le bois). Celle de l’iPhone 7 est peut-être en revanche trop rose (notamment sur la feuille centrale).

capture-decran-2016-09-19-a-16-18-18

La rue de nuit

Les clichés de nuit sont bien mis en avant par les constructeurs, notamment parce que ce sont les plus difficiles à réussir avec un petit capteur. Aujourd’hui, on voit que le haut de gamme s’en sort plutôt bien.

iphone7-iphone6-galaxys7-10

Comme vous le verrez sur tous les clichés de nuit, le Galaxy S7 a tendance à jaunir les couleurs. Cela se voit particulièrement ici sur le ciel qui a pris la colorimétrie globale de la rue. L’iPhone 7 est plus intelligent : si la rue est un poil jaune, le ciel, lui, reste bien noir. En tout cas beaucoup plus que sur l’iPhone 6S qui est moyen. Les trois smartphones n’ont pas réussi à rendre net le logo lumineux de la maison Péret en arrière plan.

Le cactus

Autre exemple de capture en macro qui présente un autre challenge : des pointes acérées qui doivent se détacher du reste.

iphone7-iphone6-galaxys7-9

Pour le coup, le Galaxy S7 semble s’en sortir bien mieux : les couleurs ne sont pas saturées, la mise au point est faite sur les épines centrales et la terre (comme le pot) garde une belle texture. On regrette des oranges bizarres sur les deux iPhone, même si les 3 photos sont globalement bonnes, dans des styles différents.

La librairie

Si vous êtes à Paris ou que vous y passez, ne manquez pas de faire un tour à la librairie anglophone Shakespeare & Co sur les quais de la Seine. Si vous connaissez le lieu, vous savez qu’il est sombre : c’est un cadre idéal pour des photos en basse luminosité qui ne sont pas des photos de nuit.

iphone7-iphone6-galaxys7-8

Et comme sur les photos de la rue, le S7 reprend ses travers : en basse luminosité, on a l’impression qu’il compense par une saturation des couleurs qui se voit énormément sur le « Comet » en arrière-plan et le livre rouge au premier plan. Certains apprécieront ces couleurs plus riches, mais les deux iPhone sont plus fidèles à la réalité — libre à l’utilisateur d’ajuster les tons par la suite. Le sujet peu éclairé est néanmoins particulièrement bien traité : très peu de grain sur les clichés du S7 et de l’iPhone 7. L’iPhone 6S ne s’en sort pas mal, mais il n’a pas su capter suffisamment de lumière (regardez la pomme de pain au milieu, par exemple).

Le reflet

Ici, il y a un peu de challenge. On trouve plusieurs matières (du bois, du tissu, du verre, du métal), mais également plusieurs reflets : celui dans le verre et celui dans le miroir derrière la banquette.

iphone7-iphone6-galaxys7-7

Au niveau des couleurs et des matières, on a l’impression que l’iPhone 7 est meilleur, même si le cliché est plus froid que celui du S7. Le reflet dans le verre à vin est aussi plus détaillé sur les smartphones d’Apple que sur celui de Samsung. Cela dit, le Coréen s’en sort admirablement pour rendre le décor vu dans le miroir : là où les iPhone ont choisi d’assombrir cette partie pour la rendre inintéressante au possible, le S7 a profité des lumières pour donner de la vitalité au cliché. Très intéressant.

La pénombre

19h30, le soleil commence à tomber, les lumières s’allument et cela rend dingue les capteurs des smartphones qui ne savent pas bien gérer cet entre-deux.

iphone7-iphone6-galaxys7-6

S’il fallait être subjectif, nous dirions que les trois photos sont ratées. Ni les iPhone, ni le Galaxy S7 n’ont réussi à bien saisir le bleu des peintures du bâtiment, la lumière derrière la vitre et le bleu-gris du ciel. Objectivement, on retrouve la même opposition que sur les autres clichés : les couleurs du S7 sont plus chaudes, celles de l’iPhone 7 sont plus froides.

Le ciel est presque blanc à gauche et bleu à droite (il tend vers le violet au centre, ce qui n’est pas normal du tout). Les textures du mur ressortent mieux sur le cliché de l’iPhone 7 (notamment les traces noires, gommées par le S7).

iPhone 7 Plus : mode portrait

Nous avons testé le mode portrait de l’iPhone 7 Plus disponible depuis la dernière mise à jour d’iOS. Vous pouvez retrouver nos clichés comparés sur cet article.

chloe-comparo-1-2

Conclusion

Difficile de départager les smartphones haut de gamme du moment — en attendant que l’explosif Galaxy Note 7 revienne à la vie. Le S7 produit des couleurs plus chaudes, l’iPhone 7, des couleurs plus réalistes. Les deux ont leurs défauts et qualités sur les différentes situations données. Si l’on s’en tient à « l’avis du public », sur les 4 tests soumis, deux donnent l’iPhone 7 gagnant, un est pour le Galaxy S7 et un fait remporter le match au 6S.

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires et à nous poser des questions plus précises. Vous pouvez même nous donner des challenges à réaliser avec l’iPhone 7 : nous nous ferons un plaisir de les relever à l’occasion du test complet du smartphone.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés