En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus

Airbus veut créer des taxis autonomes, mais volants

Le taxi autonome est dans le vent. Alors qu'Uber et Lyft pressent le pas pour déployer leur flotte, le constructeur aéronautique Airbus compte aussi participer à la réflexion sur ces nouveaux modes de transport. Sa proposition est plutôt osée.

L’idée semble tout droit sortir d’une planche publiée dans Métal Hurlant au cœur des années 1980. Mais non, elle est seulement extraite d’un communiqué du très sérieux groupe européen Airbus, qui rappelons le, est le deuxième constructeur mondial dans l’aéronautique notamment grâce sa spécialité, les long-courriers.

Mais de quoi donc ? De taxis autonomes volants, ni plus, ni moins. Et on pourrait, au moins du point de vue technologique, donner du crédit à cette folle présentation, même si les coûts d’une telle réalisation sont encore à étayer sérieusement. Un ingénieur du groupe explique d’ailleurs : «  l’essentiel des technologies nécessaires, comme les batteries, les moteurs et l’avionique est déjà là  ».

airbus-skyairbus-2016-08-18-01

Les utilisateurs potentiels n’auraient qu’à se rendre dans une sorte d’héliport nommé zenHub pour prendre un taxi volant aux airs de drone, nommé lui zenHop. Ensuite, les passagers sont alors conduits à travers les airs pour un prix proche de celui appliqué par un taxi. Comment est-ce possible ? En faisant en sorte que les zenHop ne soients pas individuels, de manière à réduire le coût du transport. Pour gérer le poids des véhicules volants, Airbus prévoit que les éventuels bagages des passagers soient transportés par d’autres engins, les zenLuggage.

un taxi volant aux airs de drones

Le groupe Airbus explique qu’il gardait son projet CityAirbus secret le temps de développer suffisamment sa solution et de rassembler les technologies adéquates. La division hélico de la société était mobilisée sur le design des engins depuis deux ans. C’est ce qui permet au groupe de donner assez d’épaisseur à son projet pour lui donner une chance de devenir réalité.

La compagnie a réalisé une étude sur son projet et a conclu qu’elle n’était pas si folle. Elle prévient néanmoins qu’elle lancera d’abord son service avec des pilotes, avant de les rendre autonomes. Si l’initiative se concrétise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés

Commentaires

Airbus veut créer des taxis autonomes, mais volants

  • Voir la discussion complète
  • La compagnie a réalisé une étude sur son projet et a conclu qu’elle n’était pas si folle.

    Certes des personnes (fortunées) utilisent l'hélicoptère pour ce déplacer dans les mégalopoles surpeuplées mais je vois pas en quoi un drone est un avantage dans le transport civil actuellement à moins de croire que les couts et la fiabilité des drones seront meilleurs que les pilotes dans le futur.

  • Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.

  • Voir la discussion complète

En cours (2 min) : Airbus veut créer des taxis autonomes, mais volants