Grâce à une idée inspirée de Batman, des informaticiens ont développé un logiciel qui permet à tous les smartphones de bénéficier de la technologie 3D Touch.

Pour utiliser un smartphone, on peut tapoter sur l’écran ou utiliser l’assistant vocal. Mais des chercheurs de l’université du Michigan veulent réinventer la manière d’utiliser les téléphones et développent ForcePhone. Il s’agit d’un logiciel capable de détecter la force de pression exercée sur l’écran ou le corps du téléphone. Oui, on a bien écrit « logiciel », et pas matériel.

L’objectif de ForcePhone est d’apporter la technologie 3D Touch initiée par Apple sur les iPhone 6s et 6s Plus à l’ensemble des smartphones sans avoir besoin de capteurs intégrés.

Comment s’y prendre ? Les développeurs utilisent le haut-parleur et le microphone des téléphones, « capables d’envoyer et de détecter des bruits inaudibles pour l’être humain ». Ainsi, à chaque pression, le haut-parleur envoie un ultra-son capté par le microphone et traduit en une commande spécifique par ForcePhone. Fun fact : cette idée d’utiliser ces outils sonores a été inspirée par une scène de Batman : The Dark Knight dans laquelle l’homme chauve-souris transforme tous les téléphones de Gotham City en système de sonar pour traquer le Joker.

«  ForcePhone augmente le vocabulaire entre le téléphone et l’utilisateur », explique Kang Shin, le concepteur du logiciel. Plusieurs utilisations possibles de la technologie ont été envisagées. Elle pourrait par exemple servir à appeler les urgences avec une simple combinaison de pressions sur le téléphone. Selon les chercheurs, le développement de ForcePhone coûterait bien moins cher que l’installation de capteurs natifs sur les appareils. De plus, le logiciel est capable de détecter même les pressions appliquées sur les côtés du téléphone ou à l’arrière, en plus de celles sur l’écran.

Contrairement à ce qu’affirme Yu-Chih Tung, co-créateur du logiciel, dans la vidéo de présentation, Apple n’est toutefois pas la seule marque à avoir intégrer la 3D Touch à ses derniers modèles de smartphones. Le chinois Huawei a également développé une technologie similaire. Google a également pris le pli et Android N intégrera également un support des écrans 3D Touch. ForcePhone ne devrait donc servir que de substitut en attendant les nouvelles générations de smartphones, à condition que les développeurs puissent en tirer profit dans leurs applications.

Le logiciel sera présenté au MobiSys 2016 de Singapour, du 27 au 29 juin 2016.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés