Habitué à fabriquer des smartwatchs et des traqueurs d'activité, c'est la première fois que Garmin réalise une montre analogique connectée, qui réunit élégance et modernité.

Depuis plusieurs années, Garmin réalise des smartwatchs traqueuses d’activité. Son dernier produit révélé Vivomove s’inscrit dans la même veine. Sauf que cette fois-ci, il s’agit d’une montre analogique. Et ça, c’est tout nouveau pour Garmin.

Vivomove ressemble à une montre classique mais elle est dotée de capteurs qui servent à compter le nombre de pas et le temps de sommeil. Cette montre surveille aussi le temps passé sans bouger. Ainsi, une barre rouge sur le côté du cadran se remplit tant que le porteur ne se déplace pas, et incite donc ce dernier à ne pas rester trop longtemps inactif.

Vivomove

Le produit bénéficie d’une batterie d’une durée de vie d’un an et résiste à l’eau jusqu’a 50 mètres de profondeur.

À l’instar des précédents traqueurs d’activité et smartwatchs fabriqués par l’entreprise, Vivomove peut être synchronisé sans fil avec l’application mobile Garmin disponible sur iOS, Android et Windows Phone.

Garmin app

De 150 à 300 dollars

Les précédents produits de Garmin dédiés au fitness bénéficient d’une excellente réputation, notamment Vivofit et Vivosmart, considérés comme des outils de top qualité. Seul problème, ces objets manquaient d’esthétisme.

Avec Vivomove, sans altérer la qualité technologique, l’entreprise apporte plus d’élégance, voire de raffinement. Hélas, les photos officielles ne la montrent toutefois que de face ou en plan trois-quart, ce qui ne permet de prendre conscience de son épaisseur. Selon le descriptif officielle, elle mesure 2,2 cm de largeur pour 1,2 cm d’épaisseur , et 4,2 cm de diamètre.  Selon les modèles, elle pèse de 51 g à 67 g.

Le tout pour un prix qui reste raisonnable pour une montre. L’entrée de gamme se situe à 150 dollars et les modèles les plus chers tournent autour de 300 dollars — pour le moment elle ne semble pas disponible en France.

Avec cette Vivomove, Garmin marche ainsi sur les plates-bandes des plusieurs entreprises qui proposent des alternatives à la décevante Apple Watch. Parmi elles, on retrouve notamment la start-up française Withings qui fabrique des modèles esthétiquement similaires à la Vivomove.

À l’heure des objets connectés, la montre analogique a donc de quoi se faire une place de choix sur le marché, en réunissant le meilleur des deux univers, les applis (inutiles ?) en moins.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés