On s'en doutait un peu et l'institut IDC vient de le confirmer : de 2015 à 2016, le marché du smartphone n'a connu une croissance que de 0,2 %. Et ce sont les smartphones d'entrée de gamme qui tirent encore le secteur.

Quand Apple a présenté son iPhone en 2007, avec ses innombrables défauts, l’appareil a ouvert un univers technologique encore inexploré. L’idée n’était pas tant de rendre le téléphone intelligent que de rendre l’informatique mobile. Cela a marqué un point de départ même si des constructeurs avaient tenté des choses avant — on se souvient avec nostalgie, par exemple, de Windows Mobile installé sur les smartphones HTC utilisés maladroitement avec un stylet. Rendez-vous compte ! Office sur un téléphone ! C’était merveilleux, c’était nouveau et tout ce fourmillement augurait d’années de croissance pour ce jeune marché.

Et c’est officiellement fini. En 2016, le marché du smartphone est déjà en stagnation, d’après les chiffres du dernier rapport IDC. Oh, quand on voit un Apple perdre des points sur les ventes de ses iPhone, on se doute qu’une tendance est en train de naître et que ce n’est pas juste un mauvais trimestre pour l’un des plus gros vendeurs du marché. Quoi qu’il en soit, les chiffres de la firme d’analyse le confirment : la croissance d’année en année du marché des smartphones, c’est 0,2 % de 2015 à 2016.

Marque Unités Parts de marché Différence
Samsung 81,6 24,5 % -0,6 %
Apple 51,2 15,3 % -16,3 %
Huawei 27,5 8,2 % 58,4 %
Oppo 18,5 5,5 % 153,2 %
Vivo 14,3 4,3 % 123,8 %
Autres 141,5 42,3 % -11,4 %
Total 334,9 100 % 0,2 %

Source : IDC. Les unités livrées (shipments) sont exprimées en millions. 

Si on entre un peu dans le détail de ces résultats, on s’aperçoit que c’est le haut de gamme à prix élevé qui a le plus connu de pertes de 2015 à 2016. En effet, Apple est le plus grand perdant et aussi celui qui vend les smartphones les plus coûteux. On pourrait croire que Samsung entrerait aussi dans cette catégorie, mais ce n’est pas le cas : si on se réfère au chiffre d’affaires du Coréen, on s’aperçoit que sa division mobile n’a rapporté que 23 milliards de dollars sur le Q1 2016. Cela fait un prix moyen par smartphone de 283 dollars contre 643 dollars par smartphone pour Apple. Ce ne sont donc pas forcément les fers de lance que sont les Galaxy S qui constituent le gros des ventes de Samsung.

Ce sont donc les smartphones les moins onéreux qui dirigent la croissance du marché et cela se confirme quand on voit les 3 derniers concurrents sur le podium : Huawei, Oppo et Vivo sont trois marques chinoises qui n’ont eu cesse de tirer les prix vers le bas — ce qui n’empêche pas de proposer des appareils de qualité. L’avenir proche devrait être à la stagnation lui aussi, d’où le questionnement actuel d’une industrie de la tech qui tente de trouver de nouveaux moteurs de croissance.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés