Facebook déploie une nouvelle fonctionnalité qui est pensée pour les aveugles et les malvoyants. Celle-ci consiste à décrire à haute voix ce qui apparaît dans les photos publiées sur le réseau social.

Tout comme Google, Facebook s’appuie sur l’intelligence artificielle pour développer de nouveaux services et améliorer les fonctionnalités déjà en place. Ainsi, dans le domaine de la photo, le réseau social est capable de vous identifier sur un cliché, même de dos, avec la même efficacité qu’un humain. Et ce n’est pas tout : le réseau social peut aussi analyser ce qui se passe dans une vidéo.

Aujourd’hui, ces technologies sont mobilisées en vue d’aider les aveugles à profiter encore plus de Facebook. En effet, le site communautaire met à disposition des utilisateurs ayant une difficulté visuelle une option permettant de décrire oralement le contenu d’une photo afin de leur permettre eux aussi de savoir ce qu’elle montre, sans avoir besoin de l’aide de quelqu’un d’autre.

Aveugle
Facebook vient en aide aux aveugles.

« Bien que les contenus visuels sont une façon amusante et expressive d’échanger en ligne, en profiter et en créer posent des soucis pour les aveugles et les malvoyants. Avec plus de 39 millions d’aveugles et 246 millions de personnes qui ont une grave déficience visuelle, beaucoup de gens peuvent se sentir exclus de la conversation portant sur les photos sur Facebook », écrit Facebook.

C’est pour cette raison que le site communautaire tient à mobiliser l’intelligence artificielle pour que le contenu des clichés apparaissant sur sa plateforme puisse être interprété puis lu à haute voix, afin de donner une description générale ce que montre la photographie. Il s’agit d’un « texte de remplacement automatique ». Dans un premier temps, seul l’anglais est proposé mais d’autres langues seront bientôt prises en charge.

Facebook ne veut pas que les aveugles se sentent exclus des conversations

Cette technologie a pu être mise en place « grâce à la technologie de reconnaissance des objets, qui est basée sur un réseau de neurones artificiels qui a des milliards de paramètres et est entraîné avec des millions d’exemples » de tel ou tel objet, afin qu’il soit capable de le repérer à l’avenir, sans assistance humaine, poursuit le site communautaire.

À l’heure actuelle, le dispositif de Facebook s’appuie sur les options d’accessibilité fournies par Apple avec iOS (Android devait être également pris en compte, mais plus tard), comme VoiceOver, qui est un lecteur d’écran qui permet de savoir ce qui se passe sur l’écran et de le contrôler, et le service « Énoncer le contenu de l’écran » qui, comme son nom l’indique, lit à voix haute les contenus apparaissant à l’écran.

facebook-photo-magic-1900
Un outil pour décrire les photographies.

Par exemple, le service dira à haute voix des mots comme « pizza » et « nourriture » quand la photo montrera une pizza. Dans le cas d’un cliché au bord de la mer, ce sera « deux personnes », « ciel », « eau », « lunettes de soleil », « extérieur », « souriant ». C’est assez artificiel, mais la détection peut s’avérer assez précise (le sourire est perçu, si la photo est prise d’assez près) et relativement détaillée.

Outre la description de la photo, le dispositif fournit d’autres indications — c’était déjà le cas avant –, comme le nom de celui qui a publié la photo sur son mur, les personnes qui ont été identifiées dessus, ceux qui ont commenté ou « liké ». Plus globalement, le système lit tout ce qui peut être vu sur Facebook, comme les statuts, leur date et horaire de publication et ainsi de suite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés