Un partenariat entre Microsoft et l'éditeur de la distribution Ubuntu pourrait se traduire dans l'intégration de Linux au sein du système d'exploitation de la firme de Redmond.

Faire tourner Linux sous Windows sans machine virtuelle ? Voilà l’idée pour le moins étonnante que Microsoft et Canonical seraient sur le point de dévoiler ce soir, lors de la conférence Build organisée par la firme de Redmond à l’intention des développeurs.

lancer des applications Linux directement dans le système d’exploitation de Microsoft

D’après ZDNet qui s’appuie sur des révélations internes à Canonical, la société derrière la célèbre distribution Ubuntu, ce partenariat improbable pourrait permettre d’exécuter la distribution Linux dans Windows 10 en tant que composant système. Si l’information s’avère exacte, les détails techniques seront sûrement révélés dans la soirée pendant la conférence. Nous y reviendrons bien sûr.

D’après le site, Ubuntu utiliserait des bibliothèques natives Windows pour fonctionner en tant qu’application indépendante. Cette information suit de peu la découverte de traces d’un sous-système Linux dans Windows 10. Concrètement, il serait alors possible de lancer des applications Linux directement dans le système d’exploitation de Microsoft.

La confirmation serait un pas de plus dans une série de rapprochement entre l’éditeur de logiciels propriétaires et le monde du logiciel libre, quelques semaines après avoir annoncé la sortie de SQL Server sous Linux, et deux ans après avoir déclaré son amour pour Linux. Mais c’est surtout un choix stratégique évident pour le géant qui veut convaincre les utilisateurs professionnels d’adopter Windows 10.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés