Des développeurs ont créé une application de messagerie qui envoie du contenu de manière aléatoire.

C’est la fin de la semaine et vous êtes fatigué ? Mais voilà, il faut encore communiquer et entretenir un minimum de relations sociales au risque de passer le week-end au fond du canapé à binge-watcher la dernière série à la mode. Et bien ça, c’était avant !

Rando vient rejoindre Yo dans la liste des applications absurdes qui répondent à une problématique très contemporaine : avoir quelque chose à dire quand on a finalement rien à se dire, dans un monde de communication aussi omniprésente qu’instantanée.

D’aucuns pourraient penser que lorsque l’on n’a rien à dire, il vaut mieux se taire. Mais les créateurs de Rando ne sont pas de cet avis. Et au lieu de se terrer dans le mutisme ou de combler les vides par un verbiage idiot, Rando propose d’envoyer à ses contacts ou sur ses réseaux sociaux du contenu au hasard.

Vous comprenez donc peut-être maintenant le nom de l’application : Rando c’est Random, le mot anglais pour « aléatoire ».

ImageJoiner-2016-03-02_at_5.05.41_PM.0

Mais qu’est-ce que j’ai dit ?

Disponible sous iOS, Rando vous permet donc d’envoyer des photos sélectionnées dans votre téléphone, des GIF puisés sur Giphy ou encore des citations. Mais là où l’application devient encore plus intéressante, c’est quand elle propose de jouer à la roulette russe avec tout ce contenu.

Comprenez : Rando peut envoyer ce contenu de deux manières. La première consiste à l’envoyer normalement, et cela représente déjà un bon moyen de briser la glace. Mais les plus courageux pourront envoyer leur contenu à l’aveugle (flouté) — sans savoir donc ce qu’ils sont en train d’envoyer.

Cette fonctionnalité un peu sadique nous incite à réfléchir au contenu stocké sur nos téléphones

Une fois envoyé, le message n’est visible que pour le destinataire et finit par s’autodétruire au bout d’un certain temps. Quant à l’expéditeur, il est laissé anxieux, dans l’ignorance la plus complète, sachant qu’une photo compromettante a très bien pu être envoyée.

Dans tous les cas, cette fonctionnalité un peu sadique nous incite à réfléchir au contenu stocké sur nos téléphones, et d’une manière plus générale, à l’importance que l’on accorde au contenu des messages que l’on s’échange désormais quotidiennement sans trop se poser de question.  Elle demandera en tout cas un certain cran — ou au moins beaucoup d’autodérision — aux personnes qui l’utiliseront.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés