Dans le monde de la réalité virtuelle, Intel avance ses cartes doucement mais sûrement. Loin des projecteurs, l'industriel a fait au MWC la démonstration de technologies fort intéressantes.

Quand on pense réalité virtuelle, on imagine assez vite les Oculus, Sony, HTC et autres Samsung qui présentent des produits finis, pour les consommateurs. Parfois trop chers. Parfois encombrants. Mais croire qu’ils forment l’alpha et l’oméga de l’écosystème dédié à la réalité virtuelle et à la réalité augmenté qui est en train de se dessiner serait une erreur. Des entreprises comme Google avec le Projet Tango ou Intel avec les différentes déclinaisons de RealSense sont autant de constructeurs de briques technologiques qui espèrent compter dans les années à venir. Et les démonstrations faites au MWC sont plutôt prometteuses.

realsense2

Du côté de la réalité virtuelle, Intel présente au MWC les avancées de la technologie dévoilée en janvier dernier : le RealSense Smartphone Developer Kit. Il s’agit, pour le dire vite, d’un smartphone sous Android profondément modifié, tirant partie des dernières innovations en matière de reconnaissance de mouvement, équipé de capteurs qui peuvent mesurer la profondeur d’une pièce et reconnaître les objets. Le tout, compatible avec le Projet Tango de Google. Et la démonstration à laquelle nous avons participé avec cet appareil est bluffante, dans la mesure où l’engin possède la technologie de détection de mouvement et de profondeur à l’intérieur de ses entrailles. Pas besoin de capteurs externes comme avec le HTC Vive, ni de module à la Kinect / LeapMotion pour détecter les mouvements des mains.

L’expérience que nous avons faite nous plonge dans un monde en 3D (hideux) dans lequel nous pouvons interagir avec les objets autour de nous. Toucher l’eau d’une fontaine qui coule devant nous fait réagir la fontaine et on voit nos mains se matérialiser à l’écran de manière très réaliste. Cela coupe d’un coup d’un seul la barrière entre le réel et le virtuel puisque le corps que nous contrôlons dans l’univers virtuel est le nôtre. Et évidemment, cela entraîne des comportements rigolos pour les spectateurs.

IMG_7428

Grâce à la détection de la profondeur, la réalité augmentée prend, elle aussi, un autre aspect. Un petit chaton virtuel saura par exemple reconnaître des surfaces, des objets, leur hauteur et leur distance par rapport au smartphone — et donc par rapport à vous. Il peut se déplacer de table en table, sauter sur le sol, partir, venir vous caresser… bref, comme un chat sans le ronron.

IMG_7420

Tout cela est réalisé grâce à une batterie de capteurs sur un kit de développement mais pourrait, dans un avenir plus proche qu’on l’imagine, finir par être implantés dans des modèles commerciaux. C’est le cas des caméras RealSense 200 qui équipent aujourd’hui des laptops et hybrides disponibles dans le commerce.

Retrouvez toutes les actualités du MWC 2016 ainsi que nos prises en main et reportages sur notre page dédiée

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés