HTC a présenté de nouveau sa Healthbox, conçue en partenariat avec la marque Under Armour. Le kit, réservé aux États-Unis, arrivera en Europe.

C’est dans un petit hôtel non loin de la Sagrada Familia que HTC a tenu son premier événement du Mobile World Congress, édition 2016. Le constructeur est devenu un objet de curiosité depuis qu’on le connaît autant, si ce n’est plus, pour son casque de réalité virtuelle Vive que pour ses smartphones qui ont été les fleurons de la gamme Android quand le système d’exploitation de Google commençait à peine à émerger. Si on sait que le casque de réalité virtuelle de la firme sera en prévente dès le 29 février et coûtera 799 euros, il est encore possible qu’il y ait des surprises dans les sacs de HTC pour ce MWC.

Capture d’écran 2016-02-21 à 16.14.09

C’est Wolfgang Muller, le responsable des objets connectés qui a pris le premier la parole, annonçant qu’il n’y aurait pas que de la téléphonie ou des casques. Et, c’est un pack d’objets dédiés à la santé déjà bien connu que HTC a souhaité nous présenter de nouveau au MWC 2016. Healthbox se concentre sur quatre univers fort attendus : les activités quotidiennes, le sommeil, le sport et la nutrition, avec plusieurs objets connectés rassemblés sur un tableau de bord numérique qui sera une application — sorte de coach virtuel. La Healthbox de HTC en partenariat avec la marque de sport Under Armour se compose d’une balance, d’un capteur de pulsations cardiaques et d’un bracelet connecté. HTC a conçu l’écosystème, les produits et les produits et Under Armour joue l’image en étant une marque de sport.

Le bracelet traque votre sommeil (avec les limitations qu’on connaît), vos pas etc. Le capteur de pulsation cardiaque est un outil pour sportifs très connu et utilisé depuis belle lurette pour mesurer les performances et prévoir les efforts à faire pour s’améliorer. Cette fois, il est connecté. La balance est là pour faire un bilan complet de toutes ces informations et garder une trace de votre progression.

bracelet

UA Record, l’application au cœur de cet écosystème se veut intelligente : en plus de recevoir toutes vos données, elle va les interpréter et vous donner des indications sur ce que vous devez faire, selon vos buts. Bien entendu, vous pourrez partager ces résultats avec vos amis… et votre médecin. Il s’agit d’une plateforme ouverte, compatible avec Android et iOS, la firme ne voulant pas être limitée à ses smartphones ou à un écosystème en particulier. Bon point. La Healthbox coûte 400 dollars et est vendue sur HTC.com et UA.com.

La véritable nouvelle information au sujet de ce kit, c’est qu’il arrivera en Europe au second trimestre 2016, et dans le monde entier par la suite. Encore une fois, comme avec Valve et le Vive, la firme joue les ingénieurs pour une autre compagnie et cela pourrait leur réussir : leurs produits sont bien faits, semblent robustes et pourront parfaitement s’intégrer à une stratégie de numérisation d’une entreprise pour qui le hardware technologique n’est pas le métier.

Encore une fois, comme avec Valve et le Vive, la firme joue les ingénieurs pour une autre compagnie et cela pourrait leur réussir

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés