Microsoft annonce que Chakra, le moteur JavaScript qui équipe Edge, son nouveau navigateur web, sera disponible en open source à partir de janvier 2016.

Microsoft fait un nouveau pas en direction de l’open source. Dans un message publié sur son blog, reprenant les annonces qui ont été faites lors d’une conférence en Floride, l’entreprise américaine a fait savoir samedi que le moteur JavaScript Chakra va devenir un projet communautaire — sous le nom de ChakraCore — à partir du mois de janvier 2016. Le code source sera mis à disposition sur GitHub.

ChakraCore « comprendra tous les éléments clés du moteur JavaScript qui fait fonctionner Microsoft Edge », écrit le groupe. Il contiendra « tout ce qui est nécessaire pour analyser, interpréter, compiler et exécuter du code JavaScript dans la moindre dépendance avec les éléments internes de Microsoft Edge ». Quelques différences subsisteront toutefois entre Chakra et ChakraCore, notamment en ce qui concerne les API.

Chakra
Chakra et ChakraCore

Développé à partir de 2008, Chakra est aujourd’hui déployé partout dans l’écosystème de Microsoft. Outre Edge, il fait fonctionner les applications Windows universelles sur les appareils pouvant accueillir le système d’exploitation Windows 10, que ce soit un PC, un téléphone ou même une console Xbox. Et selon Microsoft, qui s’appuie sur le standard ECMAScript, Chakra est très performant.

« Il fait fonctionner des services comme Azure DocumentDB, Cortana et Outlook.com. Il est utilisé par (et optimisé pour) TypeScript. Et avec Windows 10, nous avons permis à Node.js de fonctionner avec Chakra pour faire avancer la protée de l’écosystème de Node.js et faire en sorte qu’il soit disponible sur une nouvelle plateforme d’Internet des objets : Windows 10 IoT Core », détaille la société.

Chakra
ECMAScript 6

« La communauté est au cœur de n’importe quel projet open source, donc nous nous réjouissons de voir la communauté s’emparer du dépôt, d’inspecter le code, de le travailler et de contribuer d’une façon ou d’une autre, de l’ajout de nouvelles fonctionnalités aux tests en passant par la résolution de bugs », écrit l’entreprise, qui n’en est pas à son premier coup en la matière. Microsoft espère que ChakraCore pourra satisfaire des besoins individuels et commerciaux.

Selon Microsoft, des sociétés comme Intel et AMD ont fait part de leur intérêt pour Chakra et prévoient de contribuer à son développement. L’entreprise américaine prévoit dans un premier temps de déployer ChakraCore pour l’écosystème Windows mais il est d’ores et déjà prévu de fournir ce moteur sur d’autres systèmes d’exploitation.

Microsoft annonce qu’il  fournira en janvier plus de détails sur ses priorités initiales et donnera des conseils sur la façon de contribuer efficacement au projet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés