SpaceX a réussi pour la deuxième fois à faire revenir sans problème le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur une barge, après le déploiement d'un satellite.

C’est confirmé : SpaceX sait faire revenir sans encombre le premier étage de sa fusée sur une barge océanique. Ce vendredi matin, la société fondée par Elon Musk vient en effet de réitérer l’exploit de rapatrier son lanceur — le Falcon 9 — après que celui-ci ait achevé sa mission consistant à déployer sur orbite un satellite de communications japonais, à 22 000 kilomètres d’altitude.

Cet appontage sur la barge océanique est important à plus d’un titre. En premier lieu, il prouve que le « posé » tant attendu qui a eu lieu au début du mois d’avril n’était pas qu’un coup de chance. Ensuite, il permet à SpaceX de valider sa procédure de récupération dans des conditions plus délicates que la première fois, avec un retour de nuit avec moins de carburant en réserve pour effectuer ses manœuvres.

Pour SpaceX, l’intérêt de réutiliser la base de sa fusée se trouve dans les économies que le groupe peut faire en évitant de devoir reconstruire un lanceur de A à Z. D’autres sociétés, comme Blue Origin et Airbus avec le projet « Adeline », planchent aussi sur la récupération de certains éléments utilisés lors du décollage d’une fusée, afin de pouvoir les utiliser un certain nombre de fois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés