Yves Guillemot s'est exprimé sur les futures consoles et il ne les attend pas avant 2019. Leak dissimulé ou véritable avis subjectif ? La frontière peut être mince.

Maintenant que la Xbox One X est disponible, les paris sont ouverts quant à l’annonce de la supposée PlayStation 5. On peut imaginer qu’elle sera à minima teasée à l’E3 2018 pour ne pas laisser Microsoft trop seul devant dans la course à la puissance (qui a repris de plus belle). Mais, selon Ubisoft, elle ne devrait pas sortir avant 2019 (via GameSpot). C’est du moins l’avis d’Yves Guillemot, qui joue les Madame Irma ou a peut-être lâché des informations avant l’heure, coupant l’herbe sous les pieds des deux rivaux.

Ubi se mouille

« Comme Sony a lancé la PS4 Pro l’an dernier et que Microsoft a lancé la Xbox One X cette année, nous pensons avoir deux ans devant nous avant de voir une nouvelle console  » explique le président d’Ubisoft, précisant quand même, pour se protéger, «  mais c’est notre perception, nous n’avons aucune information confidentielle sur ce sujet   ».

Ce que dit la firme française n’a rien de fondamentalement illogique étant donné que 2019 marquera la sixième année de la génération actuelle. Mais toujours est-il que les cycles de vie sont désormais chamboulés par des gammes désormais bien construites : la PS4 et la PS4 Pro d’un côté, la Xbox One S et la Xbox One X de l’autre. Avec sa puissance et ses promesses, la Xbox One X est a priori conçue pour durer. Sauf que tout va désormais très vite dans le marché des jeux vidéo et on n’est pas à l’abri de voir une PlayStation 5 débarquer pour Noël 2018, deux ans après la PS4 Pro.

En tout cas, Yves Guillemot voit ces différentes mises à jour hardware d’un excellent œil, « nous aimons beaucoup le fait que Sony et Microsoft mettent plus de puissance dans leur console, utilisant l’évolution de la technologie pour offrir plus de ressources aux développeurs afin de créer de meilleurs jeux. C’est une meilleure direction que la création d’accessoires  ». Hop, un petit tacle à Kinect, aux PlayStation Move et autres technologies n’ayant jamais été vraiment exploitées.

Partager sur les réseaux sociaux