Prévue par le studio Warner Bros à l'origine, l'adaptation cinématographique du manga Death Note serait désormais entre les mains de Netflix.

Et si Netflix se mettait à produire l’adaptation cinématographique de Death Note, un célèbre manga qui raconte l’histoire d’un lycéen en possession d’un cahier magique ? C’est ce que croit savoir le magazine américain Variety, qui rapporte que le célèbre service de vidéo à la demande par abonnement a pu obtenir les droits pour adapter l’œuvre en film.

Dans Death Note, l’intrigue tourne autour d’un cahier surnaturel avec lequel il est possible de tuer quelqu’un en inscrivant tout simplement son nom. Ce cahier entre en possession d’un lycéen qui va s’en servir à des fins plus ou moins honorables, en écrivant d’abord les noms des pires malfrats pour « faire le bien » avant de l’utiliser pour son propre intérêt, en éliminant tout ceux qui lui barrent la route.

Face à ces morts inexpliquées, et bien consciente du problème de sécurité que cela pose, la police va alors mettre sur le coup un enquêteur à l’attitude très particulière mais extrêmement compétent afin de retrouver leur auteur. Bien entendu, il faudra que ce détective ne révèle à aucun moment son identité afin d’éviter de se retrouver lui-même dans le cahier.

Death Note Light et L
Dans Death Note, le détective L (à gauche) cherche à contrer les actions de mystérieux tueur, sans savoir qu’il s’agit du lycéen Light (à droite)…

Death Note a déjà fait l’objet de plusieurs adaptations cinématographiques. En 2006, le cinéaste Shūsuke Kaneko a proposé Death Note et une suite (The Last Name). Deux ans plus tard, le réalisateur Hideo Nakata a sorti un spin-off dénommé L : Change the WorLd qui se focalise sur l’un des protagonistes. Il y a également eu une adaptation en série télévisée, là encore en prises de vue réelles.

Dans le cas de l’adaptation se déroulant sous l’égide de Netflix, il est question de confier la caméra à Adam Wingard, un jeune cinéaste surtout connu pour ses films d’horreur et ses thrillers. Au casting, sont évoqués pour l’instant Nat Wolff (Nos étoiles contraires) et Margaret Qualley (The Leftovers).

Netflix mise sur du contenu original

Pour s’imposer durablement face à ses concurrents dans le secteur de la vidéo à la demande par abonnement, Netflix mise à fond sur la production originale. Rien que pour cette année, la plateforme américaine compte produire une trentaine de séries — y compris françaises, en témoigne la fiction Marseille, avec Gérard Depardieu et Benoît Magimel qui arrive bientôt.

Cette volonté de contenus originaux concerne aussi le septième art. Netflix a ainsi participé à la production du film Beasts of no Nation. Cela a payé : l’œuvre a remporté des distinctions, comme à la Mostra de Venise, et été saluée à d’autres occasions, à l’image des Golden Globes. La recette ayant fonctionné, Netflix cherche aujourd’hui à la réutiliser pour d’autres projets, dont un film avec Will Smith.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés