Les services de vidéo à la demande rivaliseront-ils bientôt avec les studios de cinéma lors des Oscars ? Jeff Bezos, patron d'Amazon, veut en tout cas produire des films capables de rivaliser avec les meilleurs longs-métrages.

Et si la guerre que se livrent les services de vidéo à la demande sur abonnement (SVOD) se jouait aussi sur le terrain des films « oscarisables », c’est-à-dire ces long-métrages produits par des entreprises comme Netflix ou Amazon et capables de remporter de prestigieuses récompenses cinématographiques ?

Jeff Bezos en est persuadé. Au quotidien allemand Die Welt, le patron du géant du e-commerce a confié vouloir s’engager dans cette direction. Il souhaite que sa plateforme puisse produire des films d’une qualité suffisante pour rivaliser avec les meilleures œuvres du septième art que lui opposeront les studios hollywoodiens.

Transparent
Transparent

Objectif ? Gagner un Oscar, qui est sans aucun doute la plus prestigieuse des distinctions. Et peut-être que le lauréat existera dès l’année prochaine : car en effet, ce sont pas moins de seize films qu’Amazon produira en 2016. Rythme qui sera maintenu les années d’après, a laissé entendre Jeff Bezos.

Avec Transparent, Amazon a déjà prouvé sa capacité à produire des séries TV capables de remporter des récompenses : deux Golden Globes pour la saison une et trois pour la saison deux, cinq Emmy Awards pour la saison une et diverses autres récompenses de moindre importance pour l’ensemble de l’œuvre.

Pour Amazon, cette orientation vers la production de films de haute qualité répond à deux exigences : d’abord, faire en sorte de bénéficier d’un contenu exclusif qu’aucun autre rival n’aura — ou très tardivement, de façon à attirer de nouveaux spectateurs. Ensuite, donner le change à Netflix, qui est lui aussi bien parti pour produire des films « oscarisables ».

Le rival Netflix

En effet, le site de SVOD a lui aussi démontré qu’il pouvait produire un film capable de remporter des récompenses cinématographiques. Beasts of no Nation lui a permis de remporter le Prix Marcello-Mastroianni du meilleur espoir lors de la Mostra de Venise 2015. Abraham Attah y incarne un saisissant enfant-soldat. Le film est également en lice pour diverses distinctions, dont le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour Idris Elba.

Du côté des séries TV, Netflix n’est pas en reste : avec House of Cards par exemple, Netflix a remporté des prix prestigieux, incluant des Emmy Awards et des Golden Globes. La bataille entre les deux services de SVOD promet donc d’être rude en 2016, d’autant que Netflix va mettre les bouchées doubles avec la production de 31 séries originales. Pour le grand bénéfice du spectateur, qui n’aura alors que l’embarras du choix.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés