Spotify songe à limiter l'accès à certains artistes à ceux qui acceptent de payer un abonnement mensuel.

Avec son abonnement, Spotify réserve certaines fonctionnalités à ceux qui acceptent de payer quelques euros tous les mois. L’absence de publicité pendant l’écoute, la qualité sonore supérieure et le mode hors connexion constituent les trois principaux avantages dont disposent les membres qui acceptent de mettre la main à la poche.

Mais bientôt, la formule payante à 9,99 euros par mois pourrait bien bénéficier d’un atout supplémentaire : l’accès à des artistes qui refusent de laisser leur musique en libre accès sur les plateformes de streaming en ligne. En effet, des réflexions à ce sujet sont en cours chez Spotify, d’après le Wall Street Journal.

spotify675.jpg

Nous ne connaissons pas encore les chanteurs et les chanteuses qui pourraient avoir la possibilité de réserver leurs œuvres aux clients premium de Spotify, ni les modalités pour qu’un artiste ou un groupe puisse être éligible. Mais des artistes comme Adele, Prince, Thom Yorke (Radiohead) et Taylor Swift pourraient être sensibles à cette politique : en effet, le modèle de l’écoute gratuite financée par la publicité ne leur plaît pas.

L’intérêt pour Spotify est évident : attirer à lui des artistes qui rechignent à mettre leur musique sur son service de streaming et ainsi se démarquer de la concurrence, tout en essayant de pousser les auditeurs à s’abonner pour avoir accès aux artistes qu’ils aiment. C’est un impératif pour Spotify : le service a besoin de convertir un maximum de membres en clients pour continuer ses activités.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés