Face au cyber-harcèlement, les parents, déroutés, sont nombreux à ne pas savoir comment aborder le sujet avec leurs enfants. La série de vidéos « Parents, parlons-en ! » souhaite les aider à affronter ce problème qui concerne un élève sur cinq.

Elles sont au nombre de cinq, cinq vidéos pour « en parler  » entre parents d’élèves. Des courts métrages didactiques à destination des parents pour rétablir le dialogue entre enfants et adultes sur le harcèlement scolaire, co-réalisés par la Fédération des conseils de parents d’élèves (la FCPE) et la mutuelle MAE.

Ces dernières années, sous l’impulsion d’abord de M. Peillon puis de Mme Vallaud-Belkacem, l’Éducation nationale semble avoir enfin pris à cœur le sujet du harcèlement scolaire. On se souvient des campagnes de la mission ministérielle organisée par M. Éric Debarbieux qui ont abouti à la mise en place d’une ligne téléphonique et à différentes actions sur le territoire. Le sujet est donc devenu central dans le monde éducatif, et l’on pourrait croire que de facto, les parents d’élèves sont armés et prêts à aborder le sujet avec leurs enfants.

Mais du ministère de l’Éducation aux foyers français, il y a parfois un certain décalage, surtout lorsque l’on parle de nouvelles technologies. Ces outils qui redéfinissent l’espace des adultes et des enfants sont également des lieux potentiellement dangereux car sources de cyber-harcèlement. Un fléau qui apparaît sur le web et les réseaux sociaux, souvent avant d’avoir des répercussions dans l’enceinte de l’école.

Or s’il est simple d’avoir un discours alarmiste à l’égard des parents en les persuadant que le web et les réseaux sociaux sont, sans exception, des lieux de persécution, il est plus difficile d’évoquer les bons comportements et les bonnes limites à poser.

Car il n’apparaît ni pertinent, ni malin de surprotéger son enfant, que cela soit sur le web en lui interdisant d’y avoir accès, ou dans la cour de récré où les soins des parents n’auront plus beaucoup de poids face à la réalité sociale des enfants.

Trouver les bons mots

De fait, pour les parents d’élèves de la FCPE, de la MAE et la maison de production numérique Tralalère, la seule méthode valable reste la parole. Mais pour aborder avec les très jeunes des problématiques aussi sensibles, il faut trouver les bons mots et les bons moments. D’où l’intérêt pour les parents d’élèves de créer cette série de vidéos pour parler ensemble de la question.

Très efficaces, ces vidéos nous apprennent notamment qu’un élève sur cinq est confronté au cyber-harcèlement. Pour Parents parlons-en ! les bons comportements tiennent au respect de la vie privée de l’enfant, qui est une nécessité pour son bien-être, mais également à des bonnes idées : fixer des règles d’utilisation, un âge minimum pour les réseaux sociaux, des conseils, et surtout parler aux enfants de l’existence du problème. À aucun moment, ceux-ci ne doivent penser que le harcèlement, parce qu’il est virtuel, devient possible et acceptable. C’est tout l’enjeu d’un dialogue sain entre le parent et l’enfant sur le long terme.

Partager sur les réseaux sociaux