À l'issue d'un long travail d'enquête sur la protection des données personnelles, la Radio Télévision Suisse a concocté un jeu vidéo baptisé Datak. Le but ? Sensibiliser sur cet enjeu tout en s'amusant.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le 28 janvier est la journée internationale de la protection des données. Aussi, pourquoi ne pas en profiter pour bénéficier d’un cours sur cette problématique tout en s’amusant ? Justement, joindre l’utile à l’agréable, c’est ce que propose Datak, un jeu pour navigateur développé par la Radio Télévision Suisse (RTS) et disponible depuis décembre.

Le principe de Datak est le suivant : « Fraîchement engagé en tant que stagiaire par le maire d’une ville pour gérer les réseaux sociaux, vous êtes confronté à plusieurs dilemmes au quotidien. D’importantes décisions sont à prendre (de votre vie privée aux choix pour la collectivité), rythmées par un redoutable chrono et ponctuées de vidéos de youtubers ».

datak-partie

Il faudra alors faire des choix sur votre vie personnelle (dois-je utiliser une boîte aux lettres hébergée chez un géant du web ou bien privilégier un fournisseur local de messagerie ?) et au niveau de votre carrière (que dois-je faire de ce fichier sur les citoyens que le maire a à sa disposition ? Le supprimer ? Le protéger par un mot de passe ? Me renseigner ?).

Au fur et à mesure de la partie, vous allez devoir vous prononcer sur des enjeux allant de la vidéosurveillance, la géolocalisation, la transmission d’informations issues de la commune à des tiers et ainsi de suite. Certaines réponses vont rapporteront des datadollars, l’argent du jeu, d’autres de l’expertise et les dernières, du temps. Évidemment, le jeu est conçu de manière à ce que des choix cornéliens apparaissent.

Les explications que le jeu donne au fur et à mesure que vous progressez sont faites en se basant sur la situation en Suisse. Mais ce n’est guère un problème pour les Français, les Belges, les Luxembourgeois ou même les Québécois qui pourraient être amenés à jouer au jeu : les problématiques sont identiques d’un pays à l’autre, et à l’échelle européenne les législations nationales sont très proches.

En tout cas, le jeu reste une façon ludique de sensibiliser le grand public sur les enjeux relatifs à la liberté sur le net et la protection de la vie privée. Et si vous êtes une pointure sur les données personnelles, alors peut-être devriez vous montrer Datak à vos proches, notamment aux plus jeunes. C’est à à la suite d’une enquête réalisée par la RTS entre juin 2015 et décembre 2016 que Datak a été conçu.

Partager sur les réseaux sociaux