Pendant un mois, le gouvernement fera la promotion du très haut débit. L'agence du numérique a concocté une opération de communication en ce sens.

Le très haut débit se déploie petit à petit dans le pays et le gouvernement entend le faire savoir aux Français. Aussi l’État a-t-il décidé de lancer le mercredi 4 janvier une campagne d’information pour informer la population sur la mise en place du « très haut débit » sur tout le territoire, d’ici 2022.

Cette opération de communication durera 4 semaines et se déclinera sur plusieurs supports : spots télévisés, publications dans la presse, diffusions sur le web. C’est l’agence du numérique, sur demande du ministère de l’économie et des finances, qui a été chargée de piloter ce battage médiatique.

Informer les Français…

En décembre, une action du même genre a été organisée par la mission France Très Haut Débit qui diffusa en partenariat avec France Télévisions onze clips sur la fibre optique et ses enjeux (qu’est-ce que c’est ? Comment s’est fabriqué ? À quoi ça sert ? etc).

Selon les évaluations de l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), il y a plus de 15 millions de foyers qui sont éligibles au très haut débit, soit plus d’un Français sur deux. « À ce stade, il semble important d’informer les citoyens de l’avancée de ces déploiements et des opportunités offertes par un internet performant », commente le ministère.

…Et leur donner envie de s’y mettre ?

C’est d’autant plus nécessaire que si le nombre de foyers éligibles au très haut débit ne cesse de progresser, celui des abonnements effectifs reste particulièrement modeste. À la fin du troisième trimestre 2016, on n’en comptait « que » 5 millions, dont 3,1 millions ayant accès à une ligne d’une capacité supérieure à 100 Mbit/s.

La mission France Très Haut Débit fixe à 2022 l’échéance pour atteindre le seuil des 100 % de foyers en très haut débit. L’essentiel (80 %) devra être couvert en fibre optique, tandis que le reste sera composé d’autres technologies (DSL sur cuivre, câble coaxial). Le prix pour basculer dans le très haut débit est évalué à 20 milliards d’euros, répartis sur dix ans.

À lire sur Numerama : À quoi sert la fibre optique  ? La mission France THD sort 11 vidéos pédagogiques

Partager sur les réseaux sociaux