Bernie Sanders fait encore parler de lui : le démocrate américain a causé une perte de 387 millions de dollars à une société pharmaceutique avec un seul tweet. Ce faisant, Sanders et Twitter font comprendre que leurs présences ne doivent pas être sous-estimées du tout.

Bernie Sanders a très probablement perdu l’opportunité de devenir président des États-Unis, cependant, il continue à faire sentir sa présence et son influence sur le réseaux sociaux. En un tweet seulement, écrit vendredi dernier, il a dévasté les revenus financiers d’une entreprise pharmaceutique. En effet, le sénateur américain aurait twitté à ses 2,65 millions de followers une forte critique contre la hausse de prix de 27 % d’un médicament utilisé contre la leucémie, Iclusig, distribué par l’entreprise Ariad.

Il est vrai que le médicament coûte désormais environ 16 560 dollars par mois, soit 199 000 dollars par année. Cependant, les profits d’Ariad faits ont subi un fort bouleversement, puisque les actions en bourse de l’entreprise américaine ont connu une baisse rapide de 15 %, soit 387 millions de dollars de pertes, après l’attaque twitter de Bernie Sanders.

Connaissant la pratique des ghostwriters pour les réseaux sociaux, on peut se demander si le tweet de Bernie Sanders a été écrit par le candidat, mais quoi qu’il en soit, cet épisode prouve deux choses importantes. Premièrement, Bernie Sanders, même s’il a été politiquement mis en échec par Hillary Clinton, est encore fort aux États-Unis et son influence sur internet et les réseaux sociaux est encore capable de mettre à genoux une grande société pharmaceutique comme Ariad. Deuxièmement, Twitter n’est pas un réseau social au point mort : il a encore le pouvoir de répandre l’influence et le message d’un leader d’opinion actif comme Bernie Sanders.

Avec cet événement du monde d’internet, deux acteurs qui ont été mis de côté ont regagné du terrain : le premier qui a perdu sa course politique et son rêve d’une révolution et qui songe encore à une remontée éventuelle ; et un deuxième qui a été bouleversé par une crise et des incertitudes liées à sa vente, encore présentes au sein de son propre noyau numérique, mais qui veut montrer au monde entier l’efficacité de son système de messages brefs et instantanés. Les deux lions seront-ils capables de soigner leurs blessures encore saignantes et de se redresser pour de nouveaux défis ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés