Le réseau social a encore mis en ligne un filtre au goût douteux. Alors que les commentaires racistes envers les asiatiques semblent rythmer les JO, Snapchat a dévoilé sa vision d'un filtre, caricaturale et gênant, pour avoir l'air asiatique...

Alors que Snapchat a déjà essuyé des critiques après son filtre Bob Marley qui rendait « noir » ceux qui l’utilisaient, l’application récidive avec un autre filtre d’un goût encore plus douteux : cette fois, elle propose à ses membres de se grimer en asiatique au moyen de la réalité augmentée.

En réalité, le filtre applique sur le visage des utilisateurs des traits anthropologiques qui apparaissent comme caricaturaux, stéréotypés et désobligeants. L’outil modifie par exemple la mâchoire pour faire apparaître une large dentition et réduit les yeux à deux traits horizontaux. Pour se faire une bonne idée des conséquences du filtre, un exemple a été publié dans le message ci-dessous :

Interrogé par The Verge, Snapchat se défend de tout racisme et explique que la lens était directement inspirée par les dessins animés japonais et n’avait que pour seul objectif d’amuser les utilisateurs. On rétorquera sans peine qu’il y existe aussi des œuvres venues du Japon qui ne se montrent aucunement méprisantes dans la représentation de certaines populations.

Devant la polémique, qui survient à un moment délicat pour Snapchat avec que la rivalité avec Instagram devient plus forte, l’application a préféré faire machine arrière en retirant le filtre. Il n’est désormais plus question de le remettre en ligne.

Le réseau social devrait peut-être tester des ses filtres sur des audiences réduites avant publication, puisqu’à l’évidence, les ingénieurs qui les créent ont bien du mal à comprendre ce qui est offensant et ce qui ne l’est pas.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés