Renaud Donnedieu de Vabres fait bien son travail. L’ancien ministre devenu embassadeur chargé « de la dimension culturelle de la présidence française de l’Union européenne » a pour mission de convaincre les homologues européens de sa remplaçante Christine Albanel du bien fondé de la riposte graduée. En fin de semaine dernière, le Secrétaire allemand à la Culture Bernd Neumann a apporté tout son soutien à la proposition française, en suggérant que son pays suive l’exemple de la France pour améliorer la protection des droits d’auteur en Allemagne.

« Nous devrions soutenir les initiatives qui résultent en des accords volontaires entre les fournisseurs d’accès à Internet et les ayant droits dans le but de combattre la contrefaçon de droits d’auteur. Cette question a été traitée par la mission Olivennes initiée par le président français Sarkozy, et elle a déjà été évoqué également par la Commission Européenne« , rappelle M. Neumann.

Il oublie simplement que la question a également été traitée par le Parlement Européen, et que les eurodéputés ont jugé dans leur majorité que le fait de couper l’accès à Internet d’un abonné pour lutter contre le piratage était à la fois disproportionné et contraire aux droits fondamentaux et aux droits de l’Homme. Mais peut-être croit-il lui aussi, comme Madame Albanel, que le Parlement Européen ne comprend rien

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés