Certains courent après le pixel, d’autres après la puissance du zoom, mais aucun ne s’est encore engagé sur la voie prise par ces chercheurs californiens. Leur téléphone est en effet équipé d’un microscope optique capable d’agrandir de 5 à 60 fois, une vue suffisante pour repérer le paludisme dans une goutte de sang.

Le prototype a été conçu avec des composants qui au total leur sont revenus à 75 € environ. Une idée originale donc, qui pourrait non seulement trouver une utilité dans le monde médical (en particulier dans les pays pauvres ne disposant pas de laboratoire sur place), mais aussi ravir geeks et biologistes en herbe désireux d’envoyer par MMS le portrait qu’ils auront tiré d’un puceron.

Via : übergizmo

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés