En pleine crise de la maison de disques britannique, qui prévoit un plan de licenciement massif, Cali, Renaud, Camille, Raphaël, Jane Birkin et une quarantaine d'artistes francophones signent un appel pour préserver les emplois au sein du label.

Les Rolling Stones ont fuit. Coldplay et Robbie Williams ont menacé de partir. Mercredi, une quarantaine d’artistes français ont annoncé dans un appel commun qu’ils ne « quitteraient pas le navire en ces temps difficile« . Parmi les signataires de l’appel transmis par l’intermédiaire du manager de Cali figurent, à côté du chanteur, Camille, Raphaël, Jane Birkin, Julien Clerc, Françoise Hardy, Jacques Higelin, Sandrine Kiberlain, Keren Ann, Georges Moustaki, Soprano, Alain Souchon ou encore Yann Tiersen.

« Nous, artistes d’EMI France, tenons à présenter notre position en faveur des équipes de notre maison de disques« , ont proclamé les signataires alors que Terra Firma, le fonds d’investissement qui a repris la maison de disques, a annoncé en janvier la suppression d’environ 2000 postes dans le monde, soit un tiers de ses 5.500 emplois. « Notre travail est un travail d’équipe avec chacun des acteurs de la maison d’artistes. Chaque employé de la filiale a besoin de notre musique pour avancer, pour progresser ; nous avons besoin de chaque personne déléguée au développement de nos projets« .

Pour autant, comme nous l’écrivions au moment de l’annonce du plan social, la suppression massive d’emplois chez EMI est inéluctable. Elle est le symbole de la fin d’une ère d’exception, où les grandes maisons de disques multinationales ont pu bénéficier d’une convergence extra-ordinaire (au sens propre) de facteurs facilitant leur croissance et leur caractère indispensable. Chacun, d’ailleurs, semble en avoir pris conscience. L’appel a été lancé mercredi, mais quasiment aucun média ne l’a relayé…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés