Les producteurs de jeux vidéo demandent l'aide de l'état, pour soutenir les entreprises françaises du domaine... Ils pourrait ainsi toucher leur quote part de la taxe sur les cd vierges.

Les entreprises de jeux vidéo françaises, qui pèsent 10000 emplois, représentent seulement 4 % des ventes mondiales mais réalisent 20 % du chiffre d’affaire mondial. La crise boursière actuelle n’aide pas ces entreprises, et certaines sont mises en liquidation judiciaire ou en cessation de paiement (parmi les plus célèbres Kalisto et Cryo).

Une demande d’élargissement de l’aide publique (6 millions d’euros) à 10 millions d’euros pour la durée d’un an a été déposée. De plus, les entreprises ont demandé à toucher leur quote part de la taxe sur les cd vierges (cette taxe, d’environ 0.33â
€ par CD vierge revient à 99 % à l’industrie musicale). Pour se justifier, les producteurs annoncent une estimation du volume de jeux vidéo de l’ordre de 20 % du total des cd vierges vendus (selon l’APOM, l’association des producteurs de jeux vidéos). Enfin, une taxe sur les jeux vidéos d’occasion pourrait voir le jour !

Notons aussi la création possible d’une Ecole Nationale des Média Interactifs, ainsi qu’un Festival National des Arts Interactifs.

site officiel : Association des Producteurs d’Oeuvres Media

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés