La chaîne internationale TV5 Monde avait déjà démontré son intérêt pour les nouvelles technologies de diffusion en étant la première chaîne francophone à signer un accord de diffusion avec Joost. Aujourd’hui, TV5 Monde annonce un partenariat avec La Banque Audiovisuelle, l’éditeur du portail de vidéos documentaires Vodeo.tv, pour lancer la VODéothèque.

Le service de vidéo à la demande (VOD) propose près de 1000 documentaires et reportages francophones, accessibles à partir de n’importe où dans le monde. C’est ici une première, puisque les services de VOD sont toujours bridés géographiquement pour respecter les accords d’exclusivité territoriale de tel ou tel diffuseur national. Mais la nature particulière de TV5 Monde – qui émet dans le monde entier – fait bien sûr sauter cet obstacle, qui sera probablement appelé dans les années à venir à disparaître sur l’ensemble des services de VOD (ce qui ne sera pas sans poser problème pour l’exception culturelle française, voir à ce sujet notre article du 24 septembre 2007).

Les contenus vidéos proposés sur Vodeotheque.org sont classés en huit catégories : Nature, Voyage, Histoire, Sciences, Société, Loisirs, Sports et Arts. Elles sont proposées en location 48H à partir de 1 €, ou en téléchargement définitif à partir de 1,99 €. Malheureusement, les vidéos sont toutes encapsulées par un DRM Windows Media qui empêche leur lecture sur d’autres systèmes d’exploitation que Windows. A ce sujet, on ne peut s’empêcher de citer la page d’explication du site, qui indique que « la vidéo à la demande n’est pour l’instant pas compatible avec les plates-formes Macintosh et Linux, indépendamment de notre volonté« . Ca n’est certainement pas dépendant de la volonté des utilisateurs, et les producteurs se plieraient à la volonté des distributeurs s’ils n’en avaient pas le choix. Le site prétend même que « actuellement, seul le système de protection mis au point par Microsoft apporte des garanties de sécurité suffisantes ». Si pour vendre un contenu il faut assortir la vente de « garanties de sécurité suffisantes », c’est un manque de confiance totale dans le consommateur qui fait l’effort d’acheter le produit. C’est le choix de la plateforme et des producteurs de ne pas faire confiance à ses clients, ça n’est en rien assis sur une obligation technique ou juridique.

Pour finir sur une note positive, on appréciera en revanche la possibilité de réaliser une compilation de vidéos personnalisée, gravée sur un DVD expédié dans le monde entier en 72H. A noter par ailleurs que chaque internaute peut regarder gratuitement 1 documentaire lors de l’inscription, du 3 au 10 décembre 2007.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés