Le 30 avril dernier était fixé l’échéance de Bouygues pour mettre en place son réseau 3G, dont il avait acheté la licence en 2002 pour 619 millions d’euros. Ses concurrents SFR et Orange ont déjà lancé depuis 2004 leur réseau 3G et depuis 2006 3G+ mais toujours rien du côté de l’opérateur. Du coup, l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, l’avait rappelé à l’ordre en juillet et fixé un nouveau délai pour fin novembre ; pendant que chez Bouygues, on s’excusait un peu facilement en accusant quelques retards chez les fournisseurs et en avançant une volonté de fournir un service de qualité.

A 15 jours de la date butoire, Bouygues annonce finalement le lancement de la 3G+ dès lundi. Elle devrait couvrir au minimum, comme il lui était demandé, 20 % de la population ; et si on n’a pas plus de détails sur ce qu’elle constituera réellement la semaine prochaine, l’opérateur s’est déjà fixé comme objectif de porter sa couverture à 70 % fin 2009.

Débits par protocoles

2G (GSM) Echanges de type voix uniquement 9,6 kbit/s
2.5G (GPRS) Echanges de données sauf voix Entre 13,4 et 21,4 kbit/s
2.75G (EDGE) Taux de données amélioré par rapport au GSM Jusque 59,2 kbit/s
3G (UMTS) Technique à étalement de spectre De 144 à 2.000 kbit/s
3.5G ou 3G+ (HSDPA) Dérivé de l’UMTS De 1,8 à 14,4 Mbit/s
4G (OFDM) Successeur de la 3G Jusqu’à 100 Mbit/s

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés