Alors que Steve Jobs fait toujours front pour refuser la variation des prix et imposer un tarif unique de 99 centimes quel que soit le morceau, la fronde s’organise pour créer un nouveau modèle économique sur Internet. Le groupe de management Nettwerk (Avril Lavigne, Barenaked Ladies…), la plate-forme de musique en ligne PassAlong et la société Digonex ont annoncé mercredi un accord pour tester une formule automatisée de prix variables. La technologie de Digonex, qui sera testée par Nettwerk via la plate-forme PassAlong, permet d’ajuster en temps-réel les prix des contenus pour coller toujours au plus juste de la loi de l’offre et de la demande. Nettwerk et PassAlong étant tous les deux ouverts à l’abandon des DRM, sans doute les titres seront-il au format MP3.

Digonex est avare de détails sur sa technologie brevetée, mais il s’agit certainement d’un système proche de la bourse. Plus un titre est demandé, plus il coûte cher. Inversement, plus un titre est confidentiel, plus il est abordable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés