Etonnante histoire que celle racontée sur son blog par Louis Choquel, le PDG de la société ZSlide. Entre autres services qu’il nous avait présentés voici quelques mois, ZSlide propose Podmailing, un service d’envoi de fichiers volumineux par e-mail et en P2P. A l’heure où se développent à vitesse exponentielle les camescopes numériques, le service est particulièrement pratique pour les amis et membres d’une même famille qui souhaitent s’échanger des vidéos. Mais voilà, il semble que depuis que Google s’est fait accusé de faciliter le piratage à travers ses annonces AdWords, le géant de la recherche est devenu frileux. Trop sans doute, depuis qu’il doit satisfaire les majors de l’industrie culturelle.

« Après quelques semaines en ligne, ma pub [pour podmailing.com] vient de se faire bloquer », raconte Louis Choquel. Motif du refus : violation de droits d’auteur. Ses mots clés étaient « Peer To Peer E-mail / Share large files by E-Mail / Fast. Free. No clogging. Uses P2P« . Pas Warez ni 0-Day, non, rien de toute cela. Il faudra rappeler à Google, à ses partenaires et aux juges que le P2P est une technologie économique qui n’a rien d’illicite en soit. Même l’ex-patron de Disney l’utilise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés