Selon The Guardian, le groupe britannique EMI envisagerait sérieusement de se séparer de la maison de disques et de ne garder que la filiale d’édition EMI Publishing. Les rumeurs font suite au deuxième profit warning publié par EMI en moins d’un mois. EMI avait rejeté la proposition du fonds Permira l’été dernier, avant de publier des résultats inquiétants pour l’avenir de la maison de disques et de renvoyer ses dirigeants Alain Levy et David Munns. Le Guardian précise que EMI pourrait aussi chercher à racheter ses crédits de 1 milliard de livres qui pèsent sur EMI Publishing, afin de refinancer la filiale.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés