Plusieurs lecteurs semblaient l’avoir remarqué mais EMI n’avait pas su nous le confirmer. C’est aujourd’hui fait, par la voix de Billboard. Le magazine indique que la maison de disques britannique a enfin arrêté de produire des CD avec systèmes de protection anti-copie. Après avoir nié l’évidence pendant des années, EMI a donc finalement compris que ces verrouillages ne gênaient que ceux qui font l’effort de sortir leur porte-monnaie. C’était quand même un comble que les pirates qui ne payent pas aient un service de meilleur qualité que ceux qui payent et respectent la loi à la lettre. Encore un petit effort et EMI pourrait appliquer le même raisonnement aux DRM et être la première à abandonner les systèmes de protection sur les fichiers vendus aux consommateurs les plus loyaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés