Les licences Creative Commons utilisées par les artistes autorisent le plus souvent toutes les utilisations non commerciales des œuvres, mais réservent à l’auteur le droit de choisir ou non d’autoriser et de monnayer les exploitations commerciales qui lui sont proposées. C’est une philosophie beaucoup plus souple que celle des majors de l’industrie du disque, qui préfèrent poursuivre en justice ceux qui se partagent gratuitement les musiques qu’ils ont aimées. Dans ce cadre, la fondation Creative Commons annonce qu’elle a signé un accord avec Pump Audio, un service en ligne qui propose aux musiciens indépendants de vendre des licences pour les publicités, la télévision, le cinéma ou certaines exploitations en ligne. Creative Commons proposera aux artistes d’utiliser les services de Pump Audio, et réciproquement Pump Audio proposera à ses artistes de choisir une licence Creative Commons pour distribuer leurs œuvres.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés